Affaire Vincent Lambert: Les connexions pour rédiger ses vœux officiels de fin de vie explosent depuis un mois

RESPONSABILITES Depuis l'arrêt, puis la reprise des traitements de Vincent Lambert fin mai, il y a eu vingt fois plus de connexions sur le site permettant de rédiger ses directives anticipées

Marie De Fournas

— 

Avec le dernier rebondissement dans l'affaire Vincent Lambert, les Français s'empressent de remplir le formulaire officiel de vœux de fin de vie
Avec le dernier rebondissement dans l'affaire Vincent Lambert, les Français s'empressent de remplir le formulaire officiel de vœux de fin de vie — service-public.fr

Le 20 mai dernier, la Cour d’appel de Paris ordonnait, contre l’avis de son médecin, la reprise des traitements de Vincent Lambert pour maintenir en vie l’homme se trouvant dans un état végétatif depuis plus de 10 ans. Ces derniers rebondissements opposant la justice, le corps médical et le gouvernement, semble avoir été un électrochoc pour de nombreux Français.

Selon Franceinfo, la page internet du service public sur laquelle un formulaire téléchargeable permet d’écrire ses volontés pour sa fin de vie, a enregistré vingt fois plus de connexion depuis cette date, qu’en moyenne le reste du temps. En un mois, le site a ainsi enregistré 230.000 visites contre 10.000 le mois précédent par exemple.

Possible de refuser le maintien artificiel en vie

Sur le formulaire de plusieurs pages il est ainsi possible de rédiger ses directives anticipées. Par exemple, si vous êtes atteint d’une « maladie grave » ou « proche de la fin de vie », il vous est possible de signaler que vous refusez « une réanimation cardiaque et respiratoire » ou « une intervention chirurgicale ».

Une partie est également réservée aux personnes en bonne santé. « J’indique ici notamment si j’accepte ou si je refuse que l’on me maintienne artificiellement en vie dans le cas où j’aurais définitivement perdu conscience et où je ne pourrais plus communiquer avec mes proches », propose l’un des paragraphes.

Le garder accessible

Sur ce formulaire il est également possible d’écrire librement des souhaits non proposés, de faire écrire ses souhaits par un tiers ou encore d’inscrire les coordonnées d’une « personne de confiance ».

Pour être valide, le formulaire imprimé doit être rempli à la main ou dactylographié, daté et signé. Il est important d’indiquer à vos proches où celui-ci se trouve pour qu’ils y aient accès. Vous pouvez également faire enregistrer vos demandes anticipées sur votre dossier médical partagé ou bien les transmettre à votre médecin pour qu’il les conserve dans votre dossier. Les souhaits indiqués sont valables pour une durée illimitée et peuvent être modifiés.