Eure: Une vingtaine de jeunes du service national universel victimes de malaises lors d’une cérémonie en plein cagnard

CALVAIRE Pendant près d’une heure, les jeunes sont restés immobiles, en uniforme, sous un soleil de plomb

20 Minutes avec agence

— 

Illustration pompier.
Illustration pompier. — Philippe Huguen

La cérémonie d’inauguration de la nouvelle place du Général-de-Gaulle ne s’est pas tout à fait déroulée comme prévu, mardi à Évreux (Eure). Dans une chaleur étouffante, une vingtaine de jeunes aspirants au Service national universel (SNU) ou Cadets de la Défense ont été victimes de malaises, rapporte Actu.fr. L’un d’entre eux, plus sérieusement touché, a été évacué par les pompiers.

Réunies sur les marches de l’hôtel de ville, les victimes se tenaient immobiles, en uniforme, sous un soleil de plomb. La température ressentie avoisinait les 31 degrés. De nombreux jeunes ont finalement été évacués à l’intérieur de l’hôtel de Ville au fur et à mesure de la cérémonie.

Sur Twitter, des témoins de la scène ont dénoncé ces malaises en série. « Aucun dispositif à l’intérieur, des jeunes d’une quinzaine d’années en pleures (sic), dont on a demandé d’être planté sur des marches sous cette chaleur ! #Evreux #SNU », témoigne l’un d’eux.

Un secouriste s’indigne

Un secouriste bénévole, parmi les premiers à porter assistance aux victimes, a poussé un coup de gueule sur Twitter en ironisant sur la profession du maire de la ville, Guy Lefrand, lui-même médecin urgentiste.

Finalement, des agents de la mairie seraient passés parmi les jeunes volontaires pour leur apporter des bouteilles d’eau.

Interrogé par Le Parisien, le maire de la ville s’est défendu en assurant s’être « occupé de certains de ces jeunes après la cérémonie ».