Bourg-en-Bresse: Un détenu jugé pour avoir faussement braqué un surveillant avec ...du papier toilette

PROCES L’homme, qui voulait faire une farce, a été relaxé alors que le président du tribunal réclamait quatre mois de prison avec sursis

C.G.

— 

(Illustration) Un détenu à Varennes-le-Grand
(Illustration) Un détenu à Varennes-le-Grand — Philippe Merle / AFP

Une blague de potache pour certains, qui n’a néanmoins pas fait rire l’administration pénitentiaire. Un détenu de 26 ans, incarcéré à Bourg-en-Bresse dans l'Ain, s’est retrouvé mardi devant le tribunal pour des faits remontants au mois de mars.

Au moment où un surveillant était venu ouvrir sa cellule, l’homme avait brandi un faux pistolet-mitrailleur de plus de deux mètres, confectionné avec… du papier toilette. Et avait balancé cette phrase pour amuser ses codétenus : « Tout le monde les mains en l’air, c’est le braquage des gamelles ».

Relaxé par le tribunal, contre l’avis du parquet

Si le surveillant en question aurait souri, sa hiérarchie n’a pas goûté à la plaisanterie, estimant qu’il pouvait y avoir une confusion avec une arme réelle, précise Le Progrès.

Le président du tribunal aussi. Insistant sur le « choc émotif » qu’aurait pu déclencher ce geste, il a requis quatre mois de prison avec sursis. Le tribunal a préféré relaxer le farceur et le renvoyer en prison, purger la fin de sa peine.