Suisse: Le média «Le Temps» laisse des trous sur son site pour illustrer l'impact de la grève des femmes

EGALITE Des espaces vides ont été laissés là où auraient dû se trouver les articles des femmes journalistes

20 Minutes avec agence

— 

Les femmes manifestent contre les inégalités salariales, le 14 mai 2019 à Lausanne, en Suisse, un mois avant la grande manifestation.
Les femmes manifestent contre les inégalités salariales, le 14 mai 2019 à Lausanne, en Suisse, un mois avant la grande manifestation. — Fabrice COFFRINI / AFP

Le média suisse Le Temps a frappé un grand coup à l’occasion du mouvement de grève des femmes organisée dans tout le pays ce vendredi. Les responsables du site Internet ont en effet décidé de laisser vides les emplacements où aurait dû figurer un article écrit par une femme.

« Ici devrait se trouver un article écrit par Laure Lugon », peut-on par exemple lire sur la Une du portail. Et il en va de même pour tous les contenus qui seraient apparus si les femmes avaient été à leur poste, afin d’illustrer le trou béant laissé par leur absence, rapporte le HuffPost.

« Plus de temps, plus d’argent et du respect »

« Les femmes représentent 40 % de l’effectif du Temps, tous services confondus », peut-on lire sur ces pages vides. La démarche est une « manière d’illustrer l’importance des femmes dans les équipes, de la rédaction à la correction », justifie le média suisse, avant de proposer un lien vers « tous nos articles sur la question de l’égalité ».

Ce sujet est en effet un de ceux qui ont poussé les femmes du pays à se vêtir de violet et à participer à des manifestations dans toute la Suisse. Avec, entre autres, la dénonciation des violences sexistes et sexuelles, des inégalités salariales et d’un schéma de société patriarcal et un appel à « Plus de temps, plus d’argent et du respect ».