Aéroport d'Orly: Risques de grèves cet été, prévient la CGT Air France

BLOCAGES Selon le syndicat Air France à Orly, les personnels sont épuisés et les dirigeants peu à l’écoute

20 Minutes avec AFP

— 

Un Boeing 777 d'Air France.
Un Boeing 777 d'Air France. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Vols perturbés, files d’attente, vacances mouvementées… La CGT Air France à Orly a mis en garde vendredi contre des risques de grèves cet été dans cet aéroport dont les personnels, selon elle, « sont au bout du rouleau ».

« Le point de non-retour est atteint et, en l’absence de prise en compte de nos doléances et d’embauches de personnels CDI, la période d’été risque fort d’être perturbée par des arrêts de travail puisqu’il semble ne pas y avoir d’autres solutions », écrit le syndicat dans un communiqué.

Des dirigeants sourds

Selon lui, « les personnels d’Air France sur [l’aéroport d'] Orly n’en peuvent plus » et « n’ont plus les moyens d’effectuer leurs tâches ». Il affirme que « de plans de restructurations en réorganisations successives, les effectifs stables CDI et qualifiés ne cessent de disparaître à Air France et notamment sur Orly » et qu'« après les milliers d’emplois disparus ces dernières années (12.000) ce sont encore 465 postes qui devraient disparaître ».

« Le sous-effectif récurrent sur Orly s’accompagne de l’obligation de briefer les personnels précaires et sous-traitants, d’assumer les carences », poursuit-il, et « ceci ne fait que créer plus de sous-effectifs : arrêts maladie, dépressions, tentatives de suicides pour les personnels les plus fragiles… ».

Pour la CGT, « les tentatives de dialogue n’y font rien face à des dirigeants sourds « tant que ça passe » ».