Deux femmes de chambre refont un lit dans un hôtel (Photo d'illustration)
Deux femmes de chambre refont un lit dans un hôtel (Photo d'illustration) — Franck Fife AFP

SOCIAL

Marseille: Deux mois de grève consécutifs pour les femmes de chambre d’un quatre étoiles

Onze femmes de chambre d’un hôtel quatre étoiles de Marseille sont en grève depuis plus de deux mois. Elles demandent de meilleures conditions de travail et une revalorisation salariale

Déjà 64 jours de grève à l’hôtel NH Collection de Marseille. Depuis mi-avril, onze femmes de chambre réclament à leur employeur, le groupe Elior Services, une amélioration de leur conditions de travail, une revalorisation salariale, et l’obtention d’un treizième mois.

Ce vendredi, une tentative de médiation sous l’égide de l’Inspection du travail n’a pu aboutir, a-t-on appris auprès du groupe et des salariées. « Le dialogue reste ouvert », affirme la directrice des ressources humaines du groupe Elior Services Patricia Deltort-Paris.

Des négociations difficiles

Depuis le début du conflit, les discussions sont entravées par le fait que les salariées sont représentées par la CNT. L’entreprise affirme ne pas pouvoir négocier avec ce syndicat qui n’est pas représentatif dans l’entreprise, tandis que la CNT juge qu’il s’agit d’une « atteinte grave à la liberté syndicale ».

Elior, qui emploie au total 20.000 personnes, souligne que seules « 11 salariées sur 27 » sont en grève au NH Collection, et avoir fait des efforts sur les conditions de travail ou les plannings. Il renvoie à des négociations de branche au sujet de 13e mois.