Les infos immanquables du jour : RIP ADP, #Kutoo et procès Balkany

ACTU Ce qu’il ne fallait pas rater dans l’actualité de ce 13 juin 2019

C.P.

— 

Aéroports de Paris ADP (illustration)
Aéroports de Paris ADP (illustration) — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Que vous soyez du Chesnay ou de Sarlat, voici votre condensé quotidien d’info.

Le fake off du jour : Le gouvernement a-t-il volontairement mal conçu le site de soutien au RIP contre la privatisation d’ADP ?

L'aéroport de Roissy est géré par ADP.
L'aéroport de Roissy est géré par ADP. - JOEL SAGET / AFP

Le gouvernement a lancé ce jeudi matin son site permettant de soutenir le référendum d’initiative partagée (RIP) contre la privatisation d’Aéroports de Paris… non sans quelques difficultés. Numéros de commune peu courants, casse très sensible, problèmes de reconnaissance sur les listes électorales… Nombre de bugs amènent certains internautes à penser qu’il a été conçu pour compliquer le processus de signature contre une mesure soutenue par le gouvernement et votée par la majorité en avril dernier. La rubrique Fake off de 20 Minutes démêle le vrai du faux par ici et vous propose un mode d’emploi pour soutenir le RIP sans crise de nerfs par là.

Le procès du jour : Sept ans de prison ferme requis contre Patrick Balkany, quatre ans avec sursis contre Isabelle

Paris, le 13 mai 2019. Patrick Balkany arrive au palais de justice de Paris où il est jugé pour «fraude fiscale» et «corruption».
Paris, le 13 mai 2019. Patrick Balkany arrive au palais de justice de Paris où il est jugé pour «fraude fiscale» et «corruption». - Francois Mori/AP/SIPA

Pendant deux heures, dans un réquisitoire implacable, le parquet national financier (PNF) a sévèrement chargé ce jeudi le baron des Hauts-de-Seine et son épouse. Les accusant d’avoir dissimulé un patrimoine évalué à 13 millions d’euros, ils ont requis sept ans de prison ferme contre Patrick Balkany et quatre ans avec sursis contre Isabelle Balkany. Le compte-rendu de l’audience est à lire ici.

La vidéo du jour : Au Japon, le combat #KuToo continue contre l’obligation de porter des talons hauts au travail

Alors que 60 % des femmes japonaises disent avoir été visées ou témoins de l’obligation de porter des talons hauts sur leur lieu de travail, un mouvement de protestation se développe au Japon sur les réseaux sociaux depuis février à travers le hashtag #KuToo. Ce jeu sur les mots japonais « kutsu » (chaussure) et « kutsuu » (douleur) est inspiré du mouvement #MeToo. Notre correspondant au Japon vous décrypte ce nouveau mouvement pour l’égalité des droits entre les hommes et les femmes par ici.

L’idée WTF du jour : Un dragon géant pour redorer l’image de Calais après la crise migratoire

François Delarozière, directeur de la compagnie La Machine, devant une esquisse du dragon de Calais.
François Delarozière, directeur de la compagnie La Machine, devant une esquisse du dragon de Calais. - F.Brenon/20Minutes

La ville veut relancer son attractivité en accueillant un dragon qui déambulera dans les rues. Il pourra transporter 50 personnes sur son dos, marcher, tourner la tête ou cracher du feu. Notre reportage est à découvrir ici.