Les couples présidentiels français et américain, le 6 juin 2019, pour la commémoration du Débarquement en Normandie.
Les couples présidentiels français et américain, le 6 juin 2019, pour la commémoration du Débarquement en Normandie. — Stephane Lemouton-POOL/SIPA

LIVE

Débarquement du 6 juin 1944: Macron, Trump, Trudeau... Les dirigeants ont rendu hommage aux vétérans

Suivez en direct avec nous le 75e anniversaire du débarquement du 6 juin 1944 sur les plages normandes

L’ESSENTIEL

  • La France s’apprête à commémorer ce jeudi le débarquement allié du 6 juin 1944, en présence de Donald Trump et d’Emmanuel Macron.
  • Un record d’affluence est attendu au cimetière américain de Normandie à Colleville-sur-mer, lors d’une cérémonie co-présidée par les deux chefs d’Etat.
  • La Normandie a commencé les célébrations mercredi, avec notamment des parachutages, une cérémonie amérindienne à Omaha Beach, et le rassemblement de dizaines de milliers de collectionneurs de véhicules militaires.

POUR EN SAVOIR PLUS

 

19h50 : Séquence musique (et émotion)

Les hymnes des pays impliqués dans le débarquement sont joués sur la plage de Juno.

19h32 : Les dirigeants observent un moment de silence

Sur la plage, des gerbes de fleurs sont déposées, dans le silence. Edouard Philippe est aux côtés de Justin Trudeau.

19h20 : Le Premier ministre parle en anglais et en français

Son discours a finalement commencé. «Ce débarquement continue à marquer nos paysages et notre mémoire», dit-il.

Il parle aussi du Havre, dont il a été le maire. «Trois mois après le Débarquement, le Havre sera écrasée par plus de bombes, en deux jours, qu’il n’en était tombé sur Londres pendant le Blitz. Les Havrais connaissent le prix de la Victoire».

Le Premier ministre rend aussi rendu hommage aux «jeunes Allemands tombés sur ces plages». «En 1944, ils étaient les soldats ennemis. Aujourd'hui, eux aussi reposent près d'ici. Et leurs enfants, ou leurs petits-enfants, ne sont pas seulement nos alliés, ils sont aussi nos amis».

18h35 : Edouard Philippe va s’exprimer

Le Premier ministre doit prononcer à son tour un discours.

17h52 : Léon Gautier s’est levé et accompagne Emmanuel Macron dans ces remises de bérets verts

17h50 : Le président de la République va maintenant remettre des bérets verts, distinctifs des commandos, à de jeunes soldats

Ces bérets verts viennent de l’armée britannique, où ont donc été fondés les commandos français, avec le commando Kieffer. Le tout sur fond de cornemuse.

17h49 : « Vive la République, vive la France »

C’est fini pour Emmanuel Macron qui a pris la parole une petite vingtaine de minutes.

17h48 : « Chère jeunesse de France, entendez le message de vos aînés. Vous en êtes les héritiers, car il vous reviendra bientôt de préserver cette flamme qu’ils ont fait brûler », la flamme d’une société libre, pour résumer grossièrement.

17h45 : « Je veux prendre un engagement devant vous (Léon Gautier). C’est que nous conserveront intactes les couleurs de votre jeunesse héroïque et l’enseignement de vos vertus. »

17h41 : « Tous connaissaient le risque de leur mission. Tous pourtant ont accepter de la remplir. (…) La veille au soir Kieffer leur avait dit qu’il n’en coudrait pas à ceux qui renonceraient. Le lendemain ils étaient tous là à l’appel. »