Rennes: Un nouvel outil en test pour aider les non-voyants à se repérer dans le métro

ACCESSIBILITE L’application Right Hear va être expérimentée jusqu’à la fin de l’année dans trois stations

Jérôme Gicquel

— 

L'application Right Hear doit permettre aux personnes aveugles ou malvoyantes de mieux s'orienter dans le métro à Rennes.
L'application Right Hear doit permettre aux personnes aveugles ou malvoyantes de mieux s'orienter dans le métro à Rennes. — J. Gicquel / 20 Minutes
  • Une application pour les personnes aveugles et malvoyantes est actuellement en test dans trois stations du métro à Rennes.
  • Grâce à des bornes installées dans les stations, les personnes reçoivent par oral des indications sur les équipements à proximité de leur position ainsi que sur les entrées et les sorties.
  • L’an dernier, Keolis avait déjà testé un dispositif avec des diffuseurs d’odeurs mais le test s’était révélé peu concluant.

Pour les personnes aveugles ou malvoyantes, emprunter le métro peut vite s’apparenter à un parcours du combattant. Entre les escaliers, les ascenseurs et les bornes de validation, les obstacles sont en effet nombreux sur leur parcours. Pour les aider à se repérer, Keolis Rennes teste depuis quelques semaines une nouvelle solution dans trois stations (République, Charles-de-Gaulle et Sainte-Anne).

Il s’agit d’une application mobile, baptisée Right Hear, qui propose un système d’orientation à l’intérieur et à l’extérieur des stations. « Grâce au Bluetooth, le smartphone va recevoir à chaque point d’intérêt des informations de balises intelligentes installées dans les stations », indique Olivier Albaz, directeur général de Right Hear France.

« Rendre ces personnes autonomes »

Les personnes déficientes visuelles vont alors recevoir par oral des indications sur les équipements présents à proximité de leur position. Elles seront également orientées vers les rames ainsi que les entrées et sorties du métro. « L’objectif est de rendre ces personnes autonomes quand elles prennent le métro », souligne Aurélie Krauss, responsable information voyageur et accessibilité chez Keolis Rennes.

L’expérimentation aura lieu dans les trois stations pilotes jusqu’à la fin de l’année. Si elle est concluante et validée par les usagers, elle sera ensuite déployée sur l’ensemble des stations. « Rennes est la première à s’équiper de ce dispositif mais nous sommes déjà en contact avec d’autres villes », assure Olivier Albaz.

Le test des diffuseurs de parfums avait fait flop

Au printemps 2018, Keolis avait déjà testé un dispositif pour permettre aux aveugles et malvoyants de mieux s’orienter dans le métro. Des diffuseurs d’odeurs avaient ainsi été installés à la station Sainte-Anne, chaque parfum correspond à une direction. Mais le test avait fait un flop et avait été arrêté au bout de quelques semaines.

« Les odeurs devaient servir de repères dans les stations. Mais on a eu du mal à apprécier avec les associations partenaires si ce dispositif apportait vraiment une plus-value », avait alors indiqué à 20 Minutes Laurent Senigout, directeur de Keolis Rennes.

 

 

Keolis recherche des testeurs pour l’application

Dans le cadre de cette expérimentation, Keolis Rennes recherche des testeurs pour l’application Right Hear. Deux sessions sont organisées ces mercredi et vendredi à la Brasserie de la Paix à République. Pour y participer, les personnes déficientes visuelles doivent s’inscrire sur le site du Star et disposer d’un smartphone avec connexion Bluetooth. D’autres sessions devraient être programmées dans les prochaines semaines.