«Gilets jaunes»: Une manifestation des «mutilés pour l’exemple» ce dimanche à Paris

BLESSES Les éborgnés, entre autres, se comptent par dizaines depuis le début du mouvement des « gilets jaunes »

R.G.-V.

— 

Jérôme Rodrigues, une des figures des «gilets jaunes». (archives)
Jérôme Rodrigues, une des figures des «gilets jaunes». (archives) — KONRAD K./SIPA

Au lendemain de la plus faible mobilisation des « gilets jaunes » depuis le 17 novembre (moins de 10.000 manifestants sur toute la France selon le ministère de l’Intérieur), une autre manifestation doit avoir lieu ce dimanche : celle des « Mutilés pour l’exemple ». Il s’agit d’un collectif de personnes mutilées pendant des manifestations des « gilets jaunes » à cause de l’usage des LBD ou des grenades de désencerclement par les forces de l’ordre.

Dans un communiqué, ce collectif de 38 personnes explique que « l’enfer de nos vies est tel que nous réclamons urgemment justice et la fin de l’utilisation des armes sublétales ». L’interdiction ou même la suspension de l’usage des lanceurs de balles de défense, notamment, a fait l’objet de nombreux débats depuis la fin 2018. Mais sans que le gouvernement ou la justice prenne de mesures.

Des dizaines de mutilés

De nombreux manifestants ont, depuis plus de six mois, perdu une main, un pied, un œil, un testicule… dans des affrontements avec les forces de l’ordre. Une femme non-manifestante, à Marseille, a perdu la vie​ à cause d’une grenade lacrymogène qui a atterri dans son appartement alors qu’elle fermait ses volets.

Ce n’est pas la première fois que les « mutilés » vont manifester. Ils l’avaient déjà fait, un samedi de février. Cette fois, comme le dit France Inter, ils ont préféré se démarquer des fameux « samedis jaunes » en organisant leur manifestation un dimanche. Jérôme Rodrigues en sera, place de la Bastille, là même où cette figure du mouvement a perdu un œil.