EasyJet et une association lancent une campagne pour recruter plus de femmes pilotes

ÉGALITÉ Des femmes pilotes travaillant pour EasyJet vont à la rencontre de collégiennes pour susciter des vocations

20 Minutes avec agence

— 

Maria Eugenia Etcheverry, première femme pilote de chasse en Amérique latine, pilote un Beechcraft Baron UB58 sur la base militaire de Durazno le 20 mai 2015
Maria Eugenia Etcheverry, première femme pilote de chasse en Amérique latine, pilote un Beechcraft Baron UB58 sur la base militaire de Durazno le 20 mai 2015 — Pablo Porciuncula AFP

Il n’y a pas assez de femmes pilotes. Leur proportion est estimée à « 3 % au niveau mondial, avec seulement 450 commandants de bord », selon Reginald Otten, directeur général adjoint d’EasyJet. C’est pourquoi la compagnie aérienne a décidé d’agir, rapporte RTL.

En partenariat avec l’association « Elles Bougent », dont les marraines sont des femmes pilotes, l’entreprise a lancé une campagne ce mardi. L’objectif ? Susciter des vocations dès le plus jeune âge, en allant à la rencontre des collégiennes, précise Air Cosmos.

Recruter des femmes pilotes

Baptisée « Pilots on Tour », cette campagne de sensibilisation veut faire comprendre aux enfants que le métier de pilote n’est pas réservé aux hommes. Plusieurs établissements sont ciblés à Paris, mais aussi Lyon, Orly, Nice, Toulouse, Bordeaux et Nantes.

EasyJet a pour sa part 6 % de femmes pilotes dans ses rangs, selon le directeur général adjoint. Mais « 15 à 16 % de nos recrutements de pilotes se font chez les femmes, et l’objectif est maintenant d’atteindre 20 % de cadettes d’ici 2020 », explique Reginald Otten.