Lyon: Un détenu, suspecté du meurtre de sa femme, profite d'une visite à l'hôpital pour s'évader

FAITS DIVERS Le prisonnier âgé de 26 ans, incarcéré à la prison de Saint-Quentin-Fallavier, a réussi à escalader une enceinte de trois mètres de haut alors qu’il était menotté

Caroline Girardon

— 

(Illustration) Un détenu à Varennes-le-Grand
(Illustration) Un détenu à Varennes-le-Grand — Philippe Merle / AFP

Une évasion spectaculaire. Mardi après-midi, un détenu de 26 ans a réussi à prendre la poudre d’escampette lors d’une visite à l’hôpital Lyon Sud. L’homme devait passer une échographie consécutive à une déchirure musculaire, rapporte Le Progrès. Il aurait toutefois réussi à fausser compagnie aux gardiens qui l’escortaient.

Dès l’ouverture de la porte du fourgon, l’individu, incarcéré à la prison de Saint-Quentin-Fallavier, se serait évadé, filant dans la cour. Menotté, il serait néanmoins parvenu à escalader un mur d’enceinte de trois mètres et à retomber de l’autre côté, sans se blesser. Ses poursuivants n’ont pas pu le rattraper.

Deux jours après sa sortie de prison, il tue sa femme

D’importants moyens ont été déployés, notamment sur la commune de Pierre-Bénite pour le retrouver. En vain. L’individu devait être jugé aux assises le 19 juin pour le meurtre de son épouse en décembre 2016 par balle, deux jours seulement après sa précédente sortie de prison. La victime, âgée de 24 ans, touchée à la gorge, était décédée rapidement, laissant deux jeunes enfants.

L’homme avait, à ce moment-là, expliqué avoir tiré accidentellement sur sa compagne. Il est loin d’être inconnu des services de police puisque quinze condamnations figurent sur son casier judiciaire selon Le Progrès