Journée des parents: Grands-parents, trouvez-vous que la parentalité est devenue plus exigeante aujourd’hui?

VOUS TEMOIGNEZ Alors que samedi prochain, c’est la journée des parents, «20 Minutes» s’interroge sur la parentalité d’aujourd’hui vue par les parents d’hier

Oihana Gabriel

— 

Les grands-parents sont parfois impressionnés par les contraintes que s'imposent leurs enfants devenus parents.
Les grands-parents sont parfois impressionnés par les contraintes que s'imposent leurs enfants devenus parents. — Pixabay
  • La journée mondiale des parents aura lieu samedi, le 1er juin.
  • Au vu des injonctions parfois contradictoires pour être un bon parent, 20 Minutes a voulu demander aux grands-parents comment ils voient leurs enfants devenus parents.
  • Alimentation, sécurité, communication… Les contraintes semblent bien plus nombreuses aujourd’hui qu’hier.

C’est une époque où l’on mangeait des petits pots industriels et des nuggets au ketchup, où l’on roulait sans ceinture et en fumant, où l’on skiait et faisait de la trottinette sans casque… Le bon vieux temps, quoi. Celui où éduquer des enfants semblait ne pas être encore un casse-tête chinois, celui des baby-boomers qui ont l’air, pour certains évidemment, de ne pas avoir fait rimer parentalité avec contraintes et stress.

Des objectifs en pagaille

Depuis quelques années, les injonctions contradictoires se sont en effet empilées dans le cerveau des néoparents. Ils devraient ainsi, dans un monde idéal, déposer à vélo leur progéniture à 8h20 précises à l’école (sans oublier le casque), travailler à plein temps (mais arriver à accompagner l’aîné au violon le mardi à 17h15 et la cadette le vendredi à 16h35 au judo, sans oublier les devoirs chaque soir), faire les courses en vrac et cuisiner bio (végétarien et sain évidemment), expliquer plutôt qu’imposer (sans punitions ni violence, cela va sans dire)… Puis, quand les enfants dorment, faire leur produit vaisselle maison et laver les couches réutilisables. Ou encore, quand la période du non ou de l’adolescence commence à faire tanguer le foyer, prendre un petit cours de parenting, pour tenter de devenir encore un meilleur parent. Tout ça sous le regard de la génération du dessus, des grands-parents tantôt impressionnés, tantôt désapprobateurs, qui voient leurs propres enfants au bout du burn-out parental.

Rigides ou laxistes ?

Samedi 1er juin, c’est la journée des parents. L’occasion choisie par 20 Minutes pour donner la parole aux parents d’hier à propos des parents d’aujourd’hui, pour voir si la parentalité contemporaine n’a réellement rien à voir avec celle des baby-boomers.

Comment vous, grands-parents, voyez-vous vos enfants devenus à leur tour parents ? Trop laxistes, trop rigides, trop stressés, ou plus alertes sur la protection de la planète et le développement optimal des enfants ? Racontez-nous votre vision de l’évolution de la parentalité en répondant à ce questionnaire.