Le Rassemblement national arrive en tête des élections européennes.
Le Rassemblement national arrive en tête des élections européennes. — KONRAD K./SIPA

ACTUALITES

C'est l'heure du BIM: Les surprises des européennes, les pays qui résistent à la vague eurosceptique et l'exploit de Simon Pagenaud

« 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Trois confirmations et trois surprises des européennes

Comme prévu par les sondages, les eurosceptiques et populistes sont en hausse. Le Rassemblement national (RN, ex-FN) arrive en tête avec un score de 23,31 % stable par rapport à 2014 (24,9 %) – mais devance la liste de la majorité présidentielle (autour de 22,41 %). LREM est 2e mais reste solide. La gauche, elle apparaît plus morcelée que jamais.

Niveau surprises, on note une participation en forte hausse. Déjouant les pronostics, les électeurs européens se sont massivement rendus aux urnes : la participation atteindrait 51 % dans 27 pays de l’Union selon les chiffres communiqués par le Parlement. Une poussée également nette des verts. En France, la liste Europe-Ecologie Les Verts devient la troisième force du pays, rassemblant de 13,47 % des voix contre 8,9 % en 2014, devant la droite classique des Républicains (autour de 8 %). Ils obtiennent 13 sièges au Parlement européen.

Espagne, Pays-Bas, Danemark... Les pays épargnés par la poussée eurosceptique

En Espagne, qui envoie à Strasbourg le cinquième contingent de députés européens, les socialistes du chef du gouvernement Pedro Sanchez ont comme prévu remporté une large victoire avec près de 33 % des voix devant les conservateurs du Parti Populaire (PP), eux aussi pro-européens. Contrairement à d’autres grands pays de l’UE – comme la France ou l’Italie qui ont placé en tête du scrutin l’extrême droite de Marine Le Pen et de Matteo Salvini – les citoyens espagnols « ne sont pas divisés sur l’intégration européenne », explique Jose Ignacio Torreblanca du cercle de réflexion European Council on Foreign Relations. Aux Pays-Bas, selon des estimations, les électeurs néerlandais ont montré leur attachement à l’UE en plaçant en tête les travaillistes et non les populistes du FvD comme le prédisaient les sondages. Tandis qu’au Danemark, le Parti du peuple danois, premier parti à l’issue des Européennes de 2014 avec 26,6 % des voix, a dégringolé en recueillant à peine 11 % des suffrages.

Exploit du pilote français Simon Pagenaud, qui remporte les 500 miles d'Indianapolis

Simon Pagenaud (Penske) est devenu dimanche le premier Français à remporter les mythiques 500 miles d’Indianapolis depuis Gaston Chevrolet en 1920 et le 4e Tricolore à s’imposer à « Indy » après René Thomas en 1914 et Jules Goux en 1913. Le champion IndyCar 2016, qui a remporté le Grand Prix d’Indianapolis mi-mai et signé la pole position des 500 miles, a devancé sur la ligne deux anciens vainqueurs de l’épreuve, l’Américain Alexander Rossi (Andretti) et le Japonais Takuma Sato (Rahal Letterman Lanigan).