Finistère: Le leader mondial du saumon d’élevage Mowi supprime 106 emplois

SOCIAL Le groupe, qui va reconstruire une nouvelle usine à Landivisiau, se recentre sur le saumon haut de gamme

J.G. avec AFP

— 

La nouvelel usine du groupe Mowi doit produire à terme 3.000 tonnes de saumon fumé.
La nouvelel usine du groupe Mowi doit produire à terme 3.000 tonnes de saumon fumé. — Fred Tanneau / AFP

Une nouvelle usine mais des emplois supprimés. Le groupe norvégien Mowi (ex-Marine Harvest), plus gros producteur de saumon d’élevage au monde, vient de dévoiler sa nouvelle stratégie pour son site de Landivisiau dans le Finistère. Le 11 juillet 2018, un incendie avait ravagé l’usine, entraînant la mise au chômage technique d’une partie des salariés. Environ 70 personnes avaient quant à eux intégré d’autres sites du groupe.

Jeudi, le groupe a annoncé dans un communiqué qu’il allait reconstruire l’usine sur le même site. Mais tous les emplois ne seront pas conservés avec 106 suppressions de postes annoncées sur les 272.

La nouvelle usine produira 3.000 tonnes de saumon à terme

La construction de cet outil industriel, qui doit démarrer à la fin de l’année, doit permettre au groupe de « développer le segment du saumon d’excellence à destination du marché français », indique-t-il dans un communiqué.

« Nous avons d’ores et déjà travaillé avec des employeurs de la région afin de déterminer les emplois vacants qu’ils auraient », a assuré à l’AFP Fabrice Barreau, directeur général de Mowi Western Europe, faisant également état de la mise en place d’un plan de formation. Il s’agit « vraiment de trouver une solution pour arriver à un zéro chômage à la fin », a-t-il ajouté.

La nouvelle usine produira 2.000 tonnes de saumon par an à son lancement début 2021, pour atteindre 3.000 tonnes un an plus tard. D’ici au démarrage de l’usine, Mowi envisage d’installer sa production de saumon haut de gamme sur le site de l'ancien abattoir Gad à Lampaul-Guimiliau.