C'est l'heure du BIM: Surprise aux Pays-Bas, Weinstein s'en sort à coups de dollars et retour sur la Lune

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d'information matinal (BIM)...

P.B.

— 

Le premier ministre des Pays-Bas, Mark Rutte, dépose son bulletin de vote pour les européennes, jeudi 23 mai.
Le premier ministre des Pays-Bas, Mark Rutte, dépose son bulletin de vote pour les européennes, jeudi 23 mai. — Phil Nijhuis/AP/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Elections européennes: Les travaillistes remporteraient, à la surprise générale, le scrutin aux Pays-Bas

Pour une surprise… Les partis proeuropéens néerlandais et notamment les travaillistes ont déjoué jeudi sondages et analystes qui annonçaient une victoire des populistes aux élections européennes. Ils sont en effet sortis vainqueurs du scrutin, selon les premières estimations, sous la houlette de Frans Timmermans, candidat à la présidence de la Commission européenne. Les Pays-Bas et la Grande-Bretagne ouvraient le bal ce jeudi, mais rien ne devrait filtrer du Royaume-Uni avant que les autres Etats membres aient fini de voter, dimanche soir.

Affaire Hervey Weinstein: Un accord à 44 millions de dollars pour solder les poursuites au civil

L’ancien producteur déchu Harvey Weinstein a trouvé un accord financier au civil avec plusieurs de ses victimes présumées ainsi que des créanciers qui le poursuivaient, moyennant le versement de 44 millions de dollars, selon le Wall Street Journal. L’accord, qui n’a pas encore été paraphé selon le quotidien, viserait à englober toutes les procédures au civil intentées contre l’ancien magnat d'Hollywood, y compris au Canada et au Royaume-Uni.

La porte-parole d’Harvey Weinstein s’est refusée à tout commentaire. La transaction n’exempte pas Harvey Weinstein des poursuites pénales qui le visent et devraient lui valoir un procès en septembre pour agression sexuelle présumée. Le producteur en disgrâce, catalyseur du mouvement #MeToo, a été inculpé l’an dernier de deux agressions sexuelles – une pour viol en 2013 et une autre pour une fellation forcée en 2006 – sur deux femmes différentes. Il risque la prison à perpétuité en cas de condamnation au terme de son procès.

Julian Assange inculpé pour avoir violé «l'espionnage act», gros combat judiciaire en vue

Les Etats-Unis passent aux choses sérieuses. Après avoir inculpé Julian Assange pour une simple tentative de piratage, le mois dernier, la justice américaine a annoncé 17 nouvelles charges, jeudi. Et elles sont beaucoup plus graves : le cofondateur de WikiLeaks est accusé d’avoir violé « l’espionnage act » en diffusant les secrets militaires volés par l’ex-analyste Chelsea Manning en 2010. « C’est de la folie », a instantanément réagi l’organisation Wikileaks sur Twitter. « C’est la fin du journalisme sur les sujets de sécurité nationale et la fin du premier amendement » de la Constitution américaine qui garantit la liberté d’expression, a-t-elle ajouté.

La Nasa détaille Artémis, son programme de retour sur la Lune

Huit lancements de fusées et une mini-station en orbite lunaire d’ici 2024 : le patron de la Nasa a présenté jeudi le calendrier du programme « Artémis » qui doit ramener des astronautes sur la surface lunaire en 2024, pour la première fois depuis 1972, comme exigé par Donald Trump. L’administrateur de l’agence spatiale américaine a confirmé qu’Artémis 1 serait une mission non habitée autour de la Lune, planifiée pour 2020. Puis viendra Artémis 2, mission autour de la Lune avec des astronautes à bord, « en 2022 environ ». Enfin, Artémis 3 emmènera des astronautes sur la Lune, dont la première femme à fouler le sol lunaire, en 2024.