Toulouse: Des inscriptions «No God» taguées sur l’une des principales églises du centre-ville

VANDALISME L’église Notre-Dame de la Dalbade a été la cible de tags, dans la nuit de vendredi à samedi. Le message : « No God », soit « Pas de Dieu »

Nicolas Stival

— 

Des tags « no God » sur les portes de l'église Notre-Dame de la Dalbade, à Toulouse.
Des tags « no God » sur les portes de l'église Notre-Dame de la Dalbade, à Toulouse. — S. d'Artigue / Twitter

Très mauvaise surprise pour les paroissiens du centre de Toulouse, ce samedi matin. Des inscriptions antireligieuses ont été retrouvées sur les portes de Notre-Dame de la Dalbade, l’une des églises les plus emblématiques de la ville, reconstruite à la fin du XVe siècle après un incendie. Le message, écrit à la peinture blanche sur les portes : « No God », ou « pas de Dieu », en VF.

Sur Twitter, l’abbé Simon d’Artigue a déploré que l’édifice ait été « vandalisé » dans la nuit de vendredi à samedi.

Contacté par 20 Minutes, le prêtre, curé de quatre paroisses du centre de Toulouse, a précisé qu’aucune autre dégradation n’avait été relevée à l’intérieur de Notre-Dame de la Dalbade.

Sur les réseaux sociaux, le maire Jean-Luc Moudenc (LR) a parlé d'« une honte » et d’« un outrage fait à notre patrimoine, et aux fidèles de ce lieu de culte ». L’élu a promis « un nettoyage rapide de ces inscriptions ».