Hommage aux soldats tués au Burkina: Emmanuel Macron a décoré les deux militaires de la Légion d'honneur à titre posthume

CEREMONIE Revivez la cérémonie d'hommage à Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, les deux soldats tués en libérant des otages au Burkina Faso

L.Br.

— 

Les deux cercueils dans la cour des Invalides, le 14 mai 2019.
Les deux cercueils dans la cour des Invalides, le 14 mai 2019. — PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP

L’ESSENTIEL

  • La France rend ce mardi un hommage national, lors d’une cérémonie aux deux commandos de Marine tués en libérant des otages au Burkina Faso.
  • La cérémonie se déroule dans la cour des Invalides en présence du président de la République, des familles des soldats et de nombreux militaires.
  • L’hommage sera aussi populaire : les Français sont invités à se rassembler sur le Pont Alexandre III à Paris dès 10 heures pour saluer le convoi funéraire qui doit traverser la Seine.

A LIRE AUSSI

VIDEO

 

Ce live est désormais terminé, merci de l'avoir suivi. 

13h21 : Un moment d'« union » et de « profonde émotion » pour François Bayrou (MoDem) et Jean-Christophe Lagarde (UDI)

« Tous les Français ont ressenti la même chose, c’est-à-dire une très profonde émotion et une intense dignité. Il y avait quelque chose qui donnait au sacrifice de ces deux garçons sa profondeur parce que ça parlait de notre pays, de la Nation, de leur engagement », a déclaré le président du MoDem.

« Régulièrement nous sommes attaqués par des gens qui veulent nous diviser, c’est le moment d’être ensemble dans l’émotion, dans la tristesse, dans la douleur de ces familles », a réagi le président de l’UDI.

13h17 : Benoît Hamon, Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan ont réagi sur Twitter

 

13h15 : Les réactions politiques s’enchaînent… Deux moments « bouleversants » pour Laurent Wauquiez

« Il y avait deux moments qui je pense étaient bouleversants. C’est d’abord quand les familles sont rentrées dans ce silence énorme. Et la deuxième chose qui était extrêmement lourde c’est quand on a vu ces deux cercueils couverts de deux drapeaux. On savait ce que c’était la France à ce moment-là », a déclaré Laurent Wauquiez à l’issue de la cérémonie

12h12 : Après l’hommage national, les soldats vont désormais être enterrés chez eux

Les obsèques d’Alain Bertoncello auront lieu samedi chez lui en Haute-Savoie « dans l’intimité familiale ». Ceux qui le souhaitent pourront se recueillir devant sa dépouille, à la maison funéraire d’Annecy. Les obsèques de Cédric de Pierrepont auront lieu mercredi après-midi en l’église de Larmor-Plage, dans le Morbihan.

Une cérémonie d’honneurs militaires, réservée aux familles et aux proches des deux membres des Forces spéciales, a déjà eu lieu lundi aux Invalides, au cours de laquelle le chef d’état-major de la Marine, l’amiral Christophe Prazuck, a décoré les commandos tués de la médaille militaire et de la Croix de la valeur militaire.

12h03 : Le chant militaire « Loin de chez nous » accompagne la sortie des cercueils

 

11h58 : Les cercueils repartent de la Cour d’honneur des Invalides, suivis par les proches des deux militaires tués et le couple présidentiel

Ils sont toujours portés par les membres de commandos de Marine. Les deux cercueils ont ensuite quitté les Invalides, sous les applaudissements de la foule. 

11h54 : La Marseillaise résonne à nouveau dans la cour des Invalides, après une minute de silence lourde d'émotion

11h48 : « Maître Cédric de Pierrepont, Maître Alain Bertoncello, je vous fais chevaliers de la Légion d’Honneur », annonce Emmanuel Macron

Le président se dirige ensuite vers les cercueils pour épingler ces deux légions d’honneur à titre posthume. Les deux militaires tués ont également été faits Premier maître dans le corps des officiers mariniers de maistrance.

11h45 : « Par votre mort, vous entrez dans la lumière éclatante de l’Histoire de notre pays »

« Vous rejoignez ceux dont on dit qu’ils sont tombés, mais qui, chaque fois, ont élevé la France », poursuit le chef de l’Etat.

11h43 : « Une vie arrêtée, n’est pas une vie perdue. Une vie donnée n’est pas une vie perdue. Celui qui meurt au combat dans l’accomplissement de son devoir, n’a pas seulement accompli son devoir, il a rempli sa destinée », poursuit Emmanuel Macron

11h42 : « Nous ne céderons rien des combats pour lesquels vous vous êtes engagés », assure le Président

11h33 : Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello ont fait preuve d'« une bravoure inouïe », rappelle Emmanuel Macron

Ils « sont morts en héros », déclare Emmanuel Macron. Pour eux, « rien n’est plus important que la mission, rien n’est plus précieux que la vie des otages », poursuit-il, rappelant le parcours des deux officiers de Marine. « Ces officiers mariniers étaient des soldats hors normes comme peu d’armées dans le monde ont la chance d’en compte »

11h32 : Le Président adresse une pensée à Sophie Pétronin, dernière otage française encore détenue

«Nous ne l'oublions pas», assure Emmanuel Macron.

11h30 : Emmanuel Macron salue l’action des militaires français, une « mission nécessaire »

11h29 : Le président commence son allocution

11h22 : Les cercueils arrivent dans la cour d'honneur des Invalides

Les cercueils, drapés du drapeau tricolore, sont portés par des membres des commandos de Marine, le visage masqué pour préserver leur anonymat.

11h11 : Le président de la République est avec les familles des deux militaires morts

Le président prend le temps de saluer chaque proche des soldats. Certains d'entre eux tiennent dans leurs bras une photo d'un des deux militaires disparus.

11h08 : Le président passe les troupes en revue, au son de la Marche de la garde consulaire à Marengo

11h06: La Marseillaise retentit dans la cour des Invalides

11h03 : Le président de la République, accompagné de son épouse, vient d'arriver pour présider la cérémonie

10h56 : Un silence assourdissant règne dans la cour des Invalides

Devant la cour des Invalides, devant l'écran géant où sera diffusée la cérémonie, règne un silence solennel.

 

10h53 : La ministre des Armées Florence Parly et le chef d’Etat-major des Armées François Lecointre viennent également d’arriver

10h50: Le premier ministre Edouard Philippe vient d'arriver pour la cérémonie

10h42 : La cérémonie militaire doit commencer à 11 heures

Environ 200 invités sont présents dans la Cour des Invalides.

10h32: Jean-Luc Mélenchon, François Bayrou, Anne Hidalgo, Richard Ferrand... Les politiques font leur entrée dans la cour des Invalides pour assister à la cérémonie

10h29: Ile-de-France, Pays de la Loire, Ain… Partout en France, des drapeaux sont en berne en hommage aux deux soldats

 

10h24 : Deux légions d'honneur vont être remises à titre posthume par le président de la République

10h20: La foule a chanté la Marseillaise au passage des cercueils, selon plusieurs médias

10h13 : Le commando Hubert est présent dans la cour des Invalides

Il est interdit de photographier et de filmer le visage des membres de ce commando (auquel appartenaient les deux soldats tués) ainsi que les membres des forces spéciales qui assistent à l’hommage.

 

10h11 : Deux cercueils reliés par une « sangle de vie »

Les cercueils des deux bérets verts vont être disposés côte à côte dans la cour d’honneur des Invalides. Ils sont symboliquement reliés par une « sangle de vie » utilisée par les nageurs de combat, un brevet que seuls possèdent les membres du prestigieux commando Hubert auquel appartenaient les deux défunts.

 

10h10 : Cette traversée du pont est une tradition récente en France, pour les soldats tombés au combat

Cette traversée du plus beau pont de la capitale française pour les soldats tombés au combat remonte à 2011, à l’initiative d’associations d’anciens combattants et du gouverneur militaire de Paris, alors que l’armée française était déployée en Afghanistan.

10h05 : Une foule de militaires et de civils est rassemblée sur le pont Alexandre III pour rendre un dernier hommage aux deux soldats

Des centaines de personnes sont présentes, selon notre journaliste sur place. Certains applaudissent au passage des cercueils, d’autres sont au garde à vous.

 

10h03 : Les cercueils traversent la Seine pour rejoindre les Invalides

10 heures: Les cercueils de Cédric de Pierrepont, 33 ans et Alain Bertoncello, 28 ans, doivent traverser la Seine

Les cercueils recouverts du drapeau tricolore, vont d'abord à 10 heures traverser la Seine sur le pont Alexandre III, où «tous ceux qui veulent saluer une dernière fois les militaires pourront venir se recueillir», a indiqué lundi le ministère des Armées.