Nancy: Deux basketteurs sauvent un joueur, victime d'un arrêt cardiaque en plein match

SAUVETAGE C’est grâce à l’un de ses coéquipiers et à un joueur de l’équipe adverse qu’un basketteur a eu la vie sauve

Nils Wilcke

— 

Un ballon de basket (Illustration)
Un ballon de basket (Illustration) — Pixabay
  • Victime d’une crise cardiaque, Hamza, 19 ans, joueur de basket, s’est effondré en plein match à Nancy, le 29 mars dernier.
  • L’un des coéquipiers, Adam, et un joueur de l’équipe adverse, Tom, se sont portés à son secours.
  • Leur action a permis de sauver leur jeune coéquipier, qui est aujourd’hui sorti de l’hôpital.

C’est un match de basket qui a failli tourner au drame. Le 29 mars, un joueur du club du Haut-du-Lièvre s’effondre en pleine action dans le gymnase Buffon, à Nancy. Hamza, 19 ans, est victime d’une crise cardiaque foudroyante alors que son équipe dispute la victoire au club de Ludres.

« Au départ, on a cru que c’était une blague, qu’il s’était couché et qu’il allait se relever. Hamza, c’est un gros blagueur, témoigne auprès de 20 Minutes Adam, l’un de ses sauveurs. Sauf qu’il est resté à terre. Puis, il a eu des convulsions ». « Ça va très vite », indique leur coach, Souhail Elguerrab. Dans la salle, c’est la panique. « Les gens pleuraient et criaient, c’était difficile de se concentrer », se souvient Adam.

Panique dans la salle

Avec Tom, un joueur de l’équipe adverse, il se précipite pour aider leur coéquipier. « On l’a mis en PLS [position latérale de sécurité], je lui parlais pour le garder éveillé. Mais les convulsions ont repris et d’un seul coup, sa respiration s’est arrêtée », explique Adam. « Tom a commencé le massage cardiaque et moi le bouche-à-bouche », ajoute-t-il. Adam réclame un défibrillateur au gardien de la salle qui le lui apporte. Pendant ce temps, le duo de sauveteurs ne ménage pas ses efforts. « On se relayait parce que c’est difficile de garder le rythme », explique Adam.

Le temps semble suspendu. « Finalement, son cœur est reparti grâce au défibrillateur », se félicite Adam. Hamza a recommencé à respirer quand les pompiers arrivent sur les lieux. « Les pompiers nous ont dit qu’ils lui avaient sauvé la vie », ajoute leur coach. « Ce sont des héros », ajoute-t-il, très fier des deux joueurs. Pour Adam, qui voudrait devenir pompier professionnel après avoir été pompier volontaire pendant deux ans, le compliment n’est pas mince.

Ce sauvetage a fait le tour de la région. Le maire de Nancy, Laurent Hénart est venu au gymnase pour les féliciter. « Je lui ai dit que je voudrais devenir pompier professionnel et il a promis de voir ce qu’il pouvait faire », dit Adam. Hamza, lui, semble tiré d’affaire même s’il lui reste quelques examens médicaux à passer. Au-delà de cette action héroïque, le club du Haut-du-Lièvre veut tirer les leçons de cet épisode. Trois séances de formation aux premiers secours sont programmées pour permettre à tous les adultes du club de venir à l’aide de leurs camarades si besoin.