Rennes: Il vend sa moto et tombe dans une embuscade

LE BON COIN Il s’agirait d’un règlement de compte pour une précédente vente de moto

J.D.

— 

Une moto, illustration
Une moto, illustration — Pixabay

Une vente de moto sur Le Bon Coin a très mal tourné le 26 avril dernier, rapporte Ouest-France. Alors que le vendeur avait rendez-vous à Calorguen, entre Rennes et Saint-Malo, il a eu la mauvaise surprise de voir six personnes l’attendre dans un guet-apens. L’un d’eux était armé d’un fusil.

Il a été violemment frappé par ces six personnes et a aussi reçu un coup de crosse. Une amie, qui l’accompagnait, a été menacée et s’est fait frapper elle aussi. « Dégage ou je te butte », a lancé l’homme armé d’un fusil. « Il y avait des ecchymoses sur l’ensemble du corps du vendeur. Il a eu très peur, c’était très violent, il aurait pu mourir sous les coups », témoigne l’avocat du couple dans Ouest-France. Les individus ont ensuite pris la fuite après avoir placé la moto sur une remorque. L’arme a été jetée dans un lac.

Une vengeance

Il s’agirait d’une vengeance. L’un des prévenus connaissait la victime. Quelques semaines plus tôt, une vente de moto s’était mal passée. « Il me devait 800 € », a expliqué le prévenu. Il dépose plainte, mais décide de se faire justice lui-même.

Le tribunal correctionnel de Saint-Malo a condamné le principal accusé à douze mois de prison avec sursis et deux ans de mise à l’épreuve. Deux autres prévenus, ses frères, ont été condamnés à six et cinq mois de prison avec sursis et deux ans de mise à l’épreuve. Ils ne doivent pas se rendre dans les Côtes-d’Armor pendant deux ans, ni détenir d’armes pendant cinq ans.