Le Havre: Une femme «gazée par des CRS» décédée? Le procureur dément

FAKE OFF La rumeur de la mort d’une femme de 66 ans qui aurait été « gazée et matraquée par les CRS du Havre » se répand sur Facebook. Le procureur et la police démentent auprès de « 20 Minutes »

Mathilde Cousin

— 

Une manifestante «gilet jaune» pendant une manifestation le 20 avril à Paris.
Une manifestante «gilet jaune» pendant une manifestation le 20 avril à Paris. — Francisco Seco/AP/SIPA
  • La rumeur de la mort d’une femme de 66 ans qui aurait été « gazée et matraquée par les CRS du Havre » se répand sur Facebook.
  • Contactés par 20 Minutes, le procureur du Havre et la police démentent.
  • La rumeur a circulé une première fois fin novembre.

La rumeur date de novembre et est réapparue cette semaine sur Facebook. « Pour info, une dame de 66 ans, gazée et matraquée par les CRS du Havre, est décédée », dit le message partagé une dizaine de milliers de fois sur plusieurs comptes du réseau social.

Ce message a circulé une première fois fin novembre sur Facebook.
Ce message a circulé une première fois fin novembre sur Facebook. - Capture d'écran Facebook

La date du décès n’est pas précisée, ni celle à laquelle les actes qui auraient été commis par les CRS se seraient déroulés. Seule source indiquée dans un des postes : un article d'Europe 1, évoquant la mort d’une femme blessée par une grenade lacrymogène. Cet article n’évoque pas toutefois le décès d’une sexagénaire au Havre, mais celui d'une octogénaire le 2 décembre à Marseille.

FAKE OFF

Contacté par 20 Minutes, François Gosselin, le procureur du Havre, explique que « le parquet du Havre n’est saisi d’aucune affaire pouvant correspondre à cette rumeur. »

Le service de communication de la police nationale explique n’avoir connaissance « d’aucun cas qui peut faire penser de près ou de loin » à ce message.

La rumeur est née fin novembre, après l'évacuation d'un barrage installé devant le stade Océane au Havre, rappelle 76actu. Les pompiers ont expliqué à nos confrères ne pas avoir été appelés sur place pour un tel cas.

Des décès sont toutefois bien intervenus en marge du mouvement des « gilets jaunes » dans toute la France. Le premier décès est intervenu le premier jour de la mobilisation, le 17 novembre, quand une manifestante a été heurtée par une voiture. Le 2 décembre, une Marseillaise âgée de 80 ans a perdu la vie, victime « d’un arrêt cardiaque sur la table d’opération », d’après le procureur de Marseille. La femme avait été blessée à son domicile par des éléments d’une grenade lacrymogène tirée pendant des heurts en marge de manifestations à Marseille.

Cette demande de vérification nous a été envoyée par une lectrice. Vous aussi, vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info, une photo ou une vidéo ? Remplissez le formulaire ci-dessous ou écrivez-nous sur Twitter :  https://twitter.com/20minFakeOff

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les  fausses nouvelles. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.