Bretagne: La région sera reliée à l’Irlande par un câble électrique sous-marin d’ici à 2026

ENERGIE Le coût de l’investissement avoisine le milliard d’euros

J.G. avec AFP

— 

Un câble électrique sous-marin relie déjà Quiberon à Belle-Ile en Bretagne.
Un câble électrique sous-marin relie déjà Quiberon à Belle-Ile en Bretagne. — JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

L’Irlande sera bientôt à portée de main de la Bretagne. D’ici à 20206, un câble électrique sous-marin de 575 kilomètres reliera la commune de La Martyre (Finistère) au village de Knockraha dans la région de Cork. Ce projet, baptisé Celtic Interconnector, a reçu le 25 avril le feu vert de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) et de son homologue irlandaise, la CRU.

« Dans le contexte de sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, le projet Celtic établira un lien direct entre l’Irlande et le marché intérieur européen de l’énergie », s’est félicitée ce lundi la CRE dans un communiqué. « Il contribuera en outre à la transition énergétique et apportera de nombreuses retombées positives en termes de sécurité d’approvisionnement, d’intégration des marchés », poursuit-elle.

Un câble d’une puissance de 700 Mégawatts

Grâce à ce câble à courant continu d’une puissance de 700 Mégawatts, la partie sud de l’Irlande sera pour la première fois reliée à l’Europe continentale. Selon les termes de l’accord, la France financera 35 % du projet, qui se chiffre au total à 930 millions d’euros. La CRE et la CRU espèrent ainsi que les subventions européennes couvriront au moins 60 % du coût total du projet, dont un minimum de 195 millions d’euros reviendront à la France.