«Gilets jaunes»: A quoi faut-il s'attendre pour le 25e samedi de mobilisation?

MANIFESTATION Samedi dernier, les « gilets jaunes » étaient 27.900 à défiler dans toute la France

L.Br.

— 

Des gilets jaunes défilent le mercredi 1er mai à Lyon.
Des gilets jaunes défilent le mercredi 1er mai à Lyon. — KONRAD K./SIPA

Les « gilets jaunes » à nouveau appelés dans la rue ce samedi. Partout en France, trois jours après la manifestation du 1er-Mai à laquelle ils ont participé en nombre, de nouvelles manifestations ont été annoncées pour cette 25e journée de mobilisation.

Le 1er mai, les différents défilés ont rassemblé 164.500 personnes en France, selon le ministre de l’Intérieur. Le double, selon la CGT. De quoi relancer les motivations des « gilets jaunes » ? Samedi dernier, 27.900 manifestants s’étaient rassemblés dans toute la France, dont 9.000 à Paris.

Le secteur de Notre-Dame toujours interdit

Plusieurs groupes Facebook appellent à des rassemblements, selon BFMTV, notamment à Paris pour un « Acte 25 Sédition », qui recense plus de 1.100 personnes intéressées. La préfecture rappelle que « tout rassemblement revendicatif » reste interdit avenue des Champs-Elysées, ainsi qu’aux abords de Notre-Dame.

Des manifestations devraient également avoir lieu à Montpellier et Roanne. A Lyon, il pourrait y avoir une convergence entre les « gilets jaunes » et les jeunes manifestants pour le climat. L’événement Facebook compte 2.500 personnes intéressées.

Toujours selon BFMTV, une manifestation interrégionale non déclarée devrait avoir lieu à La Roche-sur-Yon, en Vendée. Plusieurs appels ont été passés sur les réseaux sociaux. La Préfecture a interdit tout rassemblement. La ville, elle, alerte sur d’éventuelles violences dans le centre.