Manifestation du 1er-Mai: Des manifestants ont-ils été «enfermés» dans une cave à cigares?

FAKE OFF Une vidéo montre un policier gifler un homme et des manifestants qui s'abritent derrière le rideau de fer d'un commerce pendant la manifestation du 1er-Mai à Paris

Mathilde Cousin

— 

Des manifestants, le 1er mai, à Paris.
Des manifestants, le 1er mai, à Paris. — Alfonso Jimenez/REX/SIPA
  • Une vidéo montre des manifestants s’abriter derrière le rideau de fer d’un bar-tabac à Paris le 1er mai.
  • Dans la même vidéo, un policier gifle un manifestant.
  • L’IGPN a été saisie après la diffusion de ces images.

Que s’est-il passé devant ce bar-tabac parisien le 1er mai ? Sur Facebook, une vidéo montre un manifestant giflé par un membre des forces de l’ordre. L’homme recule ensuite dans un commerce où se trouvent d’autres manifestants. Le rideau de fer du magasin est ensuite baissé.

La vidéo a été partagée 126.00 fois sur Facebook depuis sa publication, le 2 mai, et reprise sur de nombreux autres comptes sur les réseaux sociaux.

Au début de la vidéo, un policier attrape un manifestant et le repousse hors-champ. Ce même policier est ensuite interpellé par un autre manifestant, qui se trouve derrière lui. Le policier se retourne alors et lui adresse deux gifles. Une femme tente de s’interposer.

Derrière le policier et le manifestant, d’autres manifestants se trouvant dans le commerce commencent alors à baisser le rideau de fer de la boutique. Le vidéaste doit ensuite s’écarter de la scène. Un policier lui lance que les personnes à l’intérieur sont des « casseurs ».

A la fin de la vidéo, un policier donne un coup de pied dans le rideau de fer complètement baissé. « Ils les ont enfermés », s’exclame alors le vidéaste.

FAKE OFF

La scène s’est déroulée devant une cave à cigares rattachée à un café situé boulevard du Montparnasse, en face de l’église Notre-Dame-des-Champs. Une autre vidéo publiée sur YouTube montre le cortège de manifestants s’arrêter au niveau du café, puis faire demi-tour (à partir de 14' 20'') :

« On se dirigeait en direction de la place d’Italie, on a été repoussé vers la cave à cigare par les policiers », raconte à 20 Minutes Raphaël, qui a filmé les gifles données par le policier. Des manifestants « ont commencé à baisser le rideau [de fer du commerce], d’autres ont voulu sortir, puis un policier a fermé complètement le rideau. » Les images ne permettent pas de montrer qui, des manifestants ou de la police, a fini de baisser le rideau de fer.

L’IGPN a été saisie

Le vidéaste a dénombré entre « dix et cinquante » personnes juste derrière le rideau. Egalement témoin, un photographe de Libération estime qu’il « n’y avait pas beaucoup de monde ». Nos confrères avancent le chiffre « d’une dizaine de personnes ».

L’IGPN a été saisie au sujet des deux gifles lancées par le policier, a expliqué la préfecture de police de Paris à 20 Minutes, confirmant une information de LCI. Une enquête est en cours.

» Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info, une photo ou une vidéo ? Remplissez le formulaire ci-dessous ou écrivez-nous sur Twitter :  https://twitter.com/20minFakeOff

 

 

 

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les  fausses nouvelles. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.