Rennes: Une épicerie gratuite vient en aide aux étudiants en difficulté

SOLIDARITÉ L'association distribue gratuitement chaque semaine des produits alimentaires invendus

Jérôme Gicquel

— 

L'épicerie gratuite distribue chaque semaine plus de 200 kilos alimentaires aux étudiants. Lancer le diaporama
L'épicerie gratuite distribue chaque semaine plus de 200 kilos alimentaires aux étudiants. — J. Gicquel / 20 Minutes
  • Sur le campus de Rennes 2, une association distribue gratuitement des produits alimentaires aux étudiants.
  • L’épicerie gratuite entend lutter contre la précarité des étudiants et réduire le gaspillage alimentaire.
  • La nourriture est récupérée auprès d’un supermarché ainsi que dans deux cantines de la ville.

C’est devenu une habitude chaque semaine sur le campus de Rennes 2. Tous les lundis en fin de journée, environ 200 étudiants font la queue dans le hall du bâtiment Ereve en attendant l’ouverture de l’épicerie gratuite. Lancée fin janvier par une équipe d’une trentaine de bénévoles, l’association distribue des produits frais récupérés auprès d’un supermarché du coin ainsi que des fruits et légumes glanés à la fin des marchés.

L’objectif est double, comme l’explique Nolwen Alzas, co-trésorière de l’association. « Il s’agit de lutter contre la précarité étudiante mais aussi contre le gaspillage alimentaire car ces produits auraient fini à la poubelle », explique-t-elle.

Près de 20 % des étudiants ne mangent pas à leur faim

Dans les deux petites pièces qui servent de garde-manger, les étudiants ont cette semaine au choix de la blanquette de veau en barquette, du gaspacho en brique, de la brioche, des produits laitiers ou de la viande. « On limite le nombre de produits par personne pour que tout le monde ait quelque chose », indique Nolwen.

Après deux heures d’attente, Layla ressort du local avec du jambon, des œufs et des fruits dans sa besace. Pour elle, comme pour beaucoup d’étudiants, les fins de mois sont dures et il est souvent compliqué de bien manger.

Selon une étude de l’Audiar, l’agence d’urbanisme de la métropole, 17 % des étudiants rennais affirment ainsi connaître des difficultés pour s’alimenter régulièrement. « C’est dur de faire ses courses avec 50 euros par mois pour la nourriture. Du coup, je n’achète quasiment jamais de viande ni de poisson car cela coûte trop cher », affirme Layla. « Les étudiants mangent souvent des pâtes et du riz à longueur de journée. Ces produits leur permettent d’avoir des repas plus variés et équilibrés », poursuit Nolwen.

Des repas non consommés dans les cantines distribués

Depuis quelques semaines, l’association propose aussi aux étudiants de ramener leur gamelle pour la distribution de plats préparés les mardi et vendredi. Grâce à un partenariat signé avec la ville de Rennes, l’épicerie gratuite a en effet obtenu le feu vert pour récupérer les repas non consommés dans les cantines de deux écoles de la ville.

Lauréate début avril du prix de la Fondation Smerra récompensent les meilleures initiatives étudiantes au niveau national, l’épicerie gratuite savoure son succès, même si elle n’en tire aucune fierté. « On est heureux bien sûr d’aider les étudiants mais on préférerait quand même ne pas exister », assure Nolwen.