«Intrusion» à la Pitié-Salpêtrière: «Je n'aurais pas dû employer le terme "attaque"», concède Christophe Castaner

POLEMIQUE Le ministre de l’Intérieur a rétropédalé ce vendredi matin et reconnu une erreur dans les termes employés dans son tweet pour qualifier les événements de la Pitié-Salpêtrière

J.-L. D.

— 

Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, le 24 avril 2019.
Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, le 24 avril 2019. — AFP

Christophe Castaner est revenu ce vendredi matin sur son tweet du mercredi soir 1er-mai où il évoquait une « attaque » par les manifestants de l’hôpital Pitié-Salpêtrière. Un qualificatif qui avait fait polémique, après que de nombreuses vidéos et témoignages diffusés ce jeudi montrent qu'il s'agissait plus d'une demande de refuge et d'une fuite désorganisée. 

« J’entends le reproche sur le mot "attaque" », a déclaré le ministre de l’Intérieur. « Je n’aurais pas dû l’employer », a concédé Christophe Castaner, reconnaissant que le terme d'« intrusion violente » était « mieux adapté ». « Quoi qu’il en soit, cet incident, au lieu d’être nié dans une polémique absurde, devrait tous nous émouvoir », a-t-il ajouté.