VIDEO. «Gilets jaunes» à Toulouse: Rassemblement surprise place du Capitole, des manifestants s'introduisent dans l'hôtel de ville

MOBILISATION Un rassemblement a été organisé ce mardi place du Capitole, avec des «gilets jaunes» et plusieurs collectifs. Des banderoles ont été accrochées aux balcons de l’hôtel de ville toulousain

20 Minutes avec AFP

— 

Un «gilet jaune» à Toulouse, le 20 avril 2019. Illustration.
Un «gilet jaune» à Toulouse, le 20 avril 2019. Illustration. — F. Scheiber / Sipa

Une centaine de personnes s’est rassemblée ce mardi après-midi place du Capitole, à Toulouse, bastion de la contestation des «gilets jaunes». Certains d’entre eux se sont introduits dans la mairie, où ils ont suspendu des banderoles aux balcons du premier étage avec comme messages : « Justice sociale », « Prenons le pouvoir » et « Justice climatique ».

Elles ont rapidement été arrachées par la police, sous les huées des manifestants, dont des « gilets jaunes » et plusieurs collectifs, comme le groupe ANV-COP 21, le DAL et Attac.

« On est là, on est là, même si Macron le veut pas, nous on est là », chantaient en contrebas les manifestants, reprenant un classique des cortèges du samedi des « gilets jaunes », auxquels la place est désormais interdite.

Macron et Moudenc visés

Selon ses organisateurs, ce rassemblement, tenu secret, inaugure des « jours jaunes ». Plusieurs groupes ont convergé de divers points de la ville, avant que des manifestants ne revêtent leur gilet jaune une fois sous les fenêtres de l’hôtel de ville. Le slogan « Macron, Moudenc, démission », a aussi été crié, pour cibler le président de la République et le maire LR de Toulouse.

Les policiers en poste devant les portes de la mairie les ont fermées, tandis que les manifestants enchaînaient sur un concert improvisé avec guitare électrique, reprenant le tube Antisocial du groupe Trust. La police n’est pas intervenue dans l’immédiat pour disperser les manifestants, les observant depuis une extrémité de la place.