«Gilets jaunes»: La préfecture de Saône-et-Loire interdit l’accès à la Roche de Solutré samedi

MANIFESTATION L’accès au célèbre site naturel de Bourgogne est fermé, afin d’y empêcher une action prévue par le mouvement susceptible de produire des troubles environnementaux

20 Minutes avec AFP

— 

La Roche de Solutré en 2018 en Saône-et-Loire.
La Roche de Solutré en 2018 en Saône-et-Loire. — JC Tardivon/SIPA

Promeneurs ou « gilets jaunes » vont devoir passer leur chemin. La préfecture de Saône-et-Loire interdit l’accès au sommet de la Roche de Solutré pour la journée de samedi afin d’y empêcher une action prévue par le mouvement. Le musée de ce haut lieu de la préhistoire reste en revanche ouvert.

Ceux-ci envisageaient de déployer « un gilet jaune géant » sur la célèbre falaise et d’y « créer des « cordées » pour rappeler à notre gouvernement que le premier de cordée est bloqué si les derniers de cordée ne peuvent avancer », selon un communiqué des organisateurs de l’événement.

Un risque de chute « important »

« Afin d’empêcher toute action du mouvement des « gilets jaunes » susceptible de produire des troubles environnementaux au secteur de la Roche de Solutré, et de prévenir tout accident corporel compte tenu du risque important lié à la topographie du site », la préfecture a décidé d’interdire l’accès au promontoire de 9 heures à 19 heures. Les touristes pourront cependant accéder au musée de préhistoire installé sur le flanc de la Roche, qui domine les vignes de Pouilly-Fuissé et est classée « grand site de France » depuis 2013. « Je suis complètement outré de ces méthodes », a réagi Pierre-Gaël Laveder, un des organisateurs.

« On a choisi un lieu public pour faire une petite marche entre nous ; ce n’est pas une manifestation. Y a pas de vitrine à casser ; y a pas de "black bloc" qui va venir à Solutré. On ne va rien escalader ; on a juste prévu des cordées symboliques sur le chemin. Rien de dangereux mais personne ne nous a appelés pour vérifier », a-t-il ajouté.

Considérée comme un phénomène géologique rare et l’un des plus grands gisements préhistoriques européens, la Roche de Solutré est connue aussi pour les ascensions que l’ancien président François Mitterrand y faisait chaque dimanche de Pentecôte. L’action des « gilets jaunes » reste prévue samedi malgré l’interdiction préfectorale, assure Pierre-Gaël Laveder. « On n’a jamais empêché M. Mitterrand et ses amis de monter à Solutré, ni interdit le Mont Beuvray à M. Montebourg et ses amis », relève-t-il.