Vendée: «Dans la peau d’un migrant», la randonnée des jeunes de la Croix-Rouge passe mal

POLEMIQUE Un événement organisé dans la forêt de Mervent en Vendée suscite la controverse

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration d'un migrant à Grande-Synthe (Archives).
Illustration d'un migrant à Grande-Synthe (Archives). — M. Pattier/SIPA
  • Une randonnée, organisée par des jeunes de la Croix Rouge, fait polémique. L’objectif était de proposer au grand public une « randonnée à thème » où le participant se met « dans la peau d’un migrant ».
  • L’organisation a admis « des maladresses » dans sa communication de cet événement organisé par son antenne de Vendée.

La Croix-Rouge française a admis jeudi « des maladresses » dans la communication autour d’un événement organisé en mai par l’équipe jeunesse de son antenne de Vendée. L’objectif était de proposer au grand public une « randonnée à thème » où le participant se met « dans la peau d’un migrant ».

« Simulation grandeur nature, vivez le parcours d’un migrant dans la forêt de Mervent », peut-on lire sur l’affiche de l’événement intitulé « On the run dans la peau d’un migrant », diffusée sur les réseaux sociaux et sur le site Internet de l’office de tourisme de Vendée. L’inscription à cette sortie, proposée au grand public le 25 mai, est de 10 euros.

Immersion dans des situations

Seulement voilà. Plusieurs internautes ont exprimé leur stupéfaction de voir la crise migratoire présentée sous un format ludique. « Sur la communication, il a pu y avoir des maladresses qui ont été commises », a déclaré Florent Clouet, chargé des migrations à la Croix-Rouge française, ajoutant que l’événement avait été déployé par « des jeunes bénévoles qui ne sont pas des spécialistes de la communication et souhaitaient sans doute bien faire pour toucher un plus large public ».

« Il s’agit d’une immersion dans des situations qui vont susciter des émotions, par exemple faire des choix qui auront des conséquences sur la suite de notre vie, comme tourner à droite ou à gauche, laisser ou non une valise, et permettre ensuite un dialogue pour comprendre ce que ressentent les exilés », a-t-il expliqué. L’expérience est suivie d’un débriefing avec les bénévoles formés, a-t-il précisé.

Sensibilisation aux difficultés des migrants

« On the run » connaît sa 5e édition en France, après que l’idée a été lancée par les Croix-Rouge danoise et norvégienne en 2010, puis déployée dans d’autres pays. C’est « un jeu idéal pour sensibiliser les adolescents aux difficultés rencontrées par les migrants », peut-on lire sur le site Internet de la Croix-Rouge française dans une publication datant de 2011.

Ce vendredi matin, l’événement avait été retiré du site de l’office de tourisme de Vendée.