La France commémore pour la première fois officiellement le génocide arménien

MEMOIRE Cette commémoration officielle était une promesse de campagne du candidat Macron, en 2017

R.G.-V.

— 

La communauté arménienne française est très active sur la question du génocide.
La communauté arménienne française est très active sur la question du génocide. — KONRAD K./SIPA

C’est une première : ce mercredi, la France va commémorer officiellement le génocide des Arméniens. D’après des estimations, 1,5 million d’Arméniens sont morts dans l’actuelle Turquie, sur décision du gouvernement ottoman, pendant la Première Guerre mondiale, entre 1915 et 1916. La Turquie n’a jamais reconnu l’évènement qui a vu disparaître les deux tiers des Arméniens du pays. Mais la France reconnaît le génocide depuis 2001.

Paris ne commémorait néanmoins jusque-là pas officiellement la tragédie. La création de cette journée était une promesse de campagne d’Emmanuel Macron, en 2017. Elle est fixée au 24 avril en référence à la rafle d’intellectuels arméniens à Constantinople (actuelle Istanbul) en 1915.

Le président de la République ne sera néanmoins pas en première ligne pour cette première. C’est le Premier ministre, Edouard Philippe, qui va participer à une cérémonie, à Paris, devant la statue du père Komitas, dans le 8e arrondissement. Ailleurs, les préfets peuvent organiser des cérémonies dans leurs départements de compétence.

Génocide arménien: Ankara rappelle son ambassadeur après le geste du Parlement autrichien