C'est l'heure du BIM: Interpellations au Sri Lanka, succès du rapport Mueller et journaliste convoqué au tribunal

ACTU « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d'information matinal (BIM)...

M.C.

— 

Au Sri-Lanka, des forces de police fouillent les décombres d'une des églises ciblées par une vague d'attentats ce dimanche.
Au Sri-Lanka, des forces de police fouillent les décombres d'une des églises ciblées par une vague d'attentats ce dimanche. — LAKRUWAN WANNIARACHCHI / AFP

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Sri Lanka : Le bilan des victimes s’alourdit à 310 morts, nouvelles arrestations

Le bilan des attentats de dimanche au Sri Lanka s’est alourdi mardi à 310 morts après que plusieurs blessés ont succombé à leurs blessures, a annoncé la police locale, qui a procédé à de nouvelles arrestations. Les autorités ont interpellé à ce stade 40 personnes dans l’enquête sur ces attaques attribuées à un mouvement islamiste local, le National Thowheeth Jama’ath (NTJ), a précisé le porte-parole de la police Ruwan Gunasekera. Le précédent bilan humain était de 290 morts, le nombre des blessés reste stable autour de 500.

Etats-Unis : Le rapport du procureur Mueller sur l’ingérence russe est déjà un succès d’édition

Le rapport du procureur spécial Robert Mueller sur l’ingérence russe dans la campagne présidentielle américaine de 2016 de Donald Trump, rendu public jeudi, est déjà un succès d’édition, alors qu’il n’est pas encore disponible sous forme de livre. Trois ouvrages reprenant le rapport, expurgé de ses données confidentielles, figuraient lundi parmi les cinq premières ventes de livres sur le site américain de la plateforme de commerce en ligne Amazon. Tous ne devaient être disponibles que le 30 avril.

Acte 23 des « gilets jaunes » : Le journaliste Gaspard Glanz sera jugé le 18 octobre

Le journaliste Gaspard Glanz, interpellé samedi lors de l’acte 23 des « gilets jaunes », s’est vu remettre lundi une convocation pour être jugé le 18 octobre au tribunal de Paris, a-t-on appris auprès d’un de ses avocats. Il sera jugé pour « outrage sur personne dépositaire de l’autorité publique », selon Me Raphaël Kempf et le parquet de Paris. D’ici cette date, il a pour interdiction de paraître à Paris tous les samedis et le 1er mai, conformément aux réquisitions du parquet, a indiqué son avocat.