L’ENA remplacée par l’Institut supérieur des fonctionnaires (autrement dit l’ISF)?

ACRONYME C’est le nouveau nom que pourrait prendre l’école réservée aux futurs hauts fonctionnaires, indique «Le Parisien». L’acronyme a de quoi faire jaser

F.P.

— 

L'Ecole nationale d'administration (ENA), à Strasbourg.
L'Ecole nationale d'administration (ENA), à Strasbourg. — KESSLER VINCENT/SIPA

L’ISF… Dans toutes les têtes, l’acronyme désigne aujourd’hui l’impôt sur la fortune. Mais il pourrait aussi désigner à l’avenir l’Institut supérieur des fonctionnaires, indique Le Parisien. Selon les informations du quotidien, tel pourrait être le nouveau nom donné à l’ ENA – école nationale d’administration – qu’ Emmanuel Macron souhaite supprimer.

Ce nouveau nom fait fulminer les fonctionnaires de l’ENA, qui craignent d’être, ainsi, à nouveau largement caricaturés, indique Le Parisien.

Une suppression annoncée jeudi ?

La suppression de l’ENA, école prestigieuse qui a vu le jour il y a 74 ans et dont Emmanuel Macron est lui-même sorti, doit être annoncée jeudi par le président de la République. La piste la plus vraisemblable serait que l’ENA et l’Ecole nationale de la magistrature (elle-même sur la sellette) soient remplacées par une école des services publics, qui comprendrait plusieurs filières. Cette refonte permettrait de faire évoluer à la fois le recrutement des étudiants, le contenu de la formation et les conditions de sortie de l’école, afin de les adapter à l’évolution de la société.