Incendie à Notre-Dame de Paris: Un maire de Loire-Atlantique voulait faire un don, le conseil municipal dit non

FAIL Le maire de Juigné-des-Moutiers, en Loire-Atlantique, voulait donner 1.000 euros du budget de la commune pour la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame

R.G.-V.

— 

Voici 1.000 qui n'iront pas à Notre-Dame, les conseillers municipaux de cette commune de Loire-Atlantique ont dit non.
Voici 1.000 qui n'iront pas à Notre-Dame, les conseillers municipaux de cette commune de Loire-Atlantique ont dit non. — Michel Euler/AP/SIPA

C’est un bel échec que vient de connaître Jean Voiset, le maire de Juigné-des-Moutiers, une petite commune de 350 habitants en Loire-Atlantique. Touché par l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris et emporté par la vague de solidarité qui traverse le pays depuis lundi, l’élu voulait faire un don de 1.000 euros, sur des deniers de la commune, pour la reconstruction. Seulement, les élus du conseil municipal ne l’ont pas entendu de cette oreille, nous apprend France Bleu Loire-Océan.

« Pour une fois que je demande une chose un peu exceptionnelle »

En effet, consultés par courriel (en amont d’une réunion du conseil, donc), les conseillers municipaux ont dit majoritairement non au maire. « C’était juste pour marquer le coup, regrette Jean Voiset, le maire de Juigné-des-Moutiers. Je ne comprends pas. J’ai toujours géré l’argent de la commune comme il faut. J’ai toujours fait des économies, on ne peut pas me reprocher quoi que ce soit. Pour une fois que je demande une chose un peu exceptionnelle. »

La grande vague de solidarité en faveur du monument a donc ses limites. Las, le maire fera lui-même un don à titre personnel pour la reconstruction de Notre-Dame. Entre 200 et 300 euros.