Les flammes ont détruit une partie de la charpente de la cathédrale Notre-Dame, touchée par un incendie, le 15 avril 2019.
Les flammes ont détruit une partie de la charpente de la cathédrale Notre-Dame, touchée par un incendie, le 15 avril 2019. — PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP

GENEROSITE

VIDEO. Incendie à Notre-Dame de Paris: Un exploitant forestier français offre du bois pour la reconstruction

Sylvain Charlois, premier exploitant de chêne en France, s’est proposé pour fournir une partie du bois, en vue de la reconstruction de l’édifice, notamment de la charpente

Alors que l’incendie, qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris, vient tout juste d’être maîtrisé, la solidarité s’organise déjà. Si les deux  fortunes françaises, les familles Arnault et Pinault, ont déjà annoncé 300 millions d’euros de don pour financer la reconstruction, un exploitant forestier de la Nièvre, lui, a proposé de le fournir du bois, révèle Franceinfo, ce mardi.

Sylvain Charlois, le patron du groupe Charlois, premier exploitant de chêne en France, s’est proposé pour fournir une partie du bois, en vue de la reconstruction de l’édifice, notamment de la charpente. « Mon groupe peut offrir du bois évidemment. On mettra tout ce qu’on peut à disposition. Et on peut aider à le trouver, en mettant nos réseaux au service des Monuments de France. Qu’ils nous appellent quand ils veulent », a-t-il expliqué à Franceinfo.

« Le chantier prendra sûrement des années, voire des dizaines d’années »

L’exploitant forestier de la Nièvre a également proposé ses services pour commencer à coordonner la recherche d’un bois de qualité supérieure. « Le chantier prendra sûrement des années, voire des dizaines d’années, mais il faudra des milliers de mètres cubes de bois. Il va falloir trouver des très belles pièces, des gros diamètres », a déclaré Sylvain Charlois.

Lundi soir, Emmanuel Macron a annoncé qu’une souscription nationale serait lancée, ce mardi. La Fondation du patrimoine a, elle aussi, annoncé qu’une collecte nationale serait accessible, dès mardi, sur le site www.fondation-patrimoine.org. De son côté, la French Heritage Society, une organisation basée à New York consacré à la préservation des trésors architecturaux et culturels français, a ouvert une page Internet pour collecter des fonds.