Incendie à Notre-Dame de Paris: Les familles Arnault et Pinault annoncent pour 300 millions d'euros de dons

FINANCEMENT Lundi, vers 19 heures, un incendie s'est déclaré dans les combles de la cathédrale Notre-Dame de Paris

20 Minutes avec AFP

— 

«Symbole de la France», une catastrophe «terrible à voir»...De Berlin, à Jérusalem, les réactions se sont multipliées après l'incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris.
«Symbole de la France», une catastrophe «terrible à voir»...De Berlin, à Jérusalem, les réactions se sont multipliées après l'incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris. — Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP

Moins de vingt-quatre heures après l’incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris, ce lundi, les premiers soutiens s’organisent. Les familles Arnault et Pinault, deux des plus grandes fortunes françaises, ont annoncé, ce mardi, le déblocage de « dons » dédiés à la reconstruction de l’édifice, à hauteur de 200 et 100 millions d’euros respectivement.

« La famille Arnault et le groupe LVMH, solidaires de cette tragédie nationale, s’associent à la reconstruction de cette extraordinaire cathédrale, symbole de la France, de son patrimoine et de son unité », ont-ils écrit dans un communiqué, précisant qu’un « don » de 200 millions d’euros au fonds dédié à la reconstruction de Notre-Dame​ allait être effectué.

LVMH met ses équipes à disposition de l’Etat

LVMH indique également « mettre à la disposition de l’Etat et des instances concernées toutes ses équipes, créatives, architecturales, financières, pour aider au long travail de reconstruction d’une part, et de collecte de fonds d’autre part, qui s’annonce ».

La famille Pinault va débloquer, via sa société d’investissement, Artemis, 100 millions d’euros pour participer à la reconstruction de l’édifice, a annoncé son président, François-Henri Pinault, dans un communiqué.

« Chacun souhaite redonner vie au plus vite à ce joyau de notre patrimoine »

« Cette tragédie frappe tous les Français et bien au-delà tous ceux qui sont attachés aux valeurs spirituelles. Face à un tel drame, chacun souhaite redonner vie au plus vite à ce joyau de notre patrimoine », a écrit le président du groupe de luxe Kering.

« Mon père (François Pinault) et moi-même avons décidé de débloquer dès à présent sur les fonds d’Artemis une somme de 100 millions d’euros pour participer à l’effort qui sera nécessaire à la reconstruction complète de Notre Dame », a-t-il conclu.