Isère: Qui a tiré sur Abricot? Le petit chat, retrouvé avec une flèche de 88 centimètres dans le dos, émeut les associations de protection animale

ANIMAUX L’association « 30 millions d’animaux », qui ne croit pas à la thèse de l’accident, va déposer plainte pour acte de cruauté

C.G.

— 

Le chat a été retrouvé avec une flèche de 88 centimètres dans le dos. (illustration)
Le chat a été retrouvé avec une flèche de 88 centimètres dans le dos. (illustration) — Caro Sorge /Sipa

Qui a pu bien volontairement tirer sur Abricot ? Abricot, un chat errant au pelage roux, a été retrouvé agonisant le dimanche 7 avril sur la commune de Pontcharra dans l'Isère. L’animal gisait au sol avec une flèche d’arc de 88 centimètres planté dans le dos. Depuis, le félin, découvert par une habitante, a été secouru par les pompiers puis pris en charge par l’association Cosa Animalia, qui a lancé un appel pour retrouver le tireur.

« Un arc c’est une arme. Il est interdit de tirer sur tout être vivant. D’autre part, il est interdit de tirer à l’arc près des habitations », rappelle l’association sur compte Facebook.

Le chat risque l’amputation de la patte

La flèche, plantée dans le dos du chat, est « ressortie par la cuisse sans toucher un seul organe vital. Mais maintenant, l’amputation reste une possibilité. On saura dans 15 jours s’il garde sa patte ou pas », détaille l’association, qui a pris le coût de l’opération à ses frais.

Depuis, elle s’est rapprochée des responsables des clubs alentour et des archers professionnels et affirme d’après les premiers éléments recueillis, que le tireur serait un débutant, posté à 20 mètres maximum de sa cible. « Il semble également qu’il ne fasse pas partie d’un club et que ce ne soit pas non plus un chasseur », ajoute-t-elle.

En attendant, le petit animal de 18 mois a été accueilli chez une particulière le temps de sa convalescence. La fondation « 30 millions d’amis », qui ne croit pas à la thèse de l’accident, va déposer plainte pour acte de cruauté.