Les infos immanquables du jour: Salaire des CRS, Ingrid Levavasseur et «Game of Thrones»

ACTU Ce qu'il ne fallait pas manquer dans l'actualité de ce lundi 15 avril

Armelle Le Goff

— 

Des CRS sur les Champs-Elysées, le 16 mars 2019.
Des CRS sur les Champs-Elysées, le 16 mars 2019. — ISA HARSIN/SIPA

Que vous soyez à Saintes ou à Bellac, c’est l’heure des immanquables.

L’article le plus désintox du jour : «Gilets jaunes»: Est-ce qu'un CRS gagne vraiment 500 euros chaque week-end de manifestation?

Samedi, lors de la manifestation des « gilets jaunes » à Toulouse, un membre de la compagnie républicaine de sécurité affirmait devant la caméra de Maxime Nicolle, alias Fly Rider, prendre « 500 euros par week-end ».

Cette affirmation arrivait après un échange où la figure des « gilets jaunes » traitait les policiers de « Robocop ». Des propos qui ont suscité de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux, certains dénonçant le montant avancé, d’autres estimant qu’il s’agissait d’une « juste rétribution des CRS et gendarmes mobilisées chaque week-end et qui prennent des coups ».

Mais la somme avancée par le CRS est-elle en adéquation avec la réalité ou très exagérée ? On vous explique tout. 

L’article le plus à lire du jour : Cyberharcelé(e)s: «Après les appels au viol et les menaces de mort, j'ai été agressée physiquement», explique Ingrid Levavasseur

« Tout a commencé le 5 janvier dernier, deux mois après le début du mouvement. Après avoir passé des semaines sur le terrain à manifester aux côtés des "gilets jaunes", BFMTV m’a proposé d’intervenir comme chroniqueuse dans le cadre d’une émission politique diffusée chaque dimanche en fin d’après-midi. Il ne s’agissait que d’une émission "pilote", un essai. C’était surtout pour moi une manière de continuer à porter la voix des "gilets jaunes" dans le débat politique. L’info a fuité et s’est rapidement répandue dans les médias et sur les réseaux sociaux, avant même que je ne commence. Une dépêche AFP annonçant mon arrivée dans l’émission d’Apolline de Malherbe a même été publiée le samedi 5 janvier. La suite, Ingrid Levavasseur vous la raconte par ici. 

L’article le plus GOT du jour : VIDEO. «Game Of Thrones» : On a déchiffré les secrets du générique de la saison 8

Depuis son lancement en 2011, chaque saison de Game Of Thrones s’ouvrait sur les vastes cartes d’Essos et de Westeros formant le monde imaginé par George R.R. Martindans sa saga. Au fil des saisons, les fans du show de HBO se sont amusés à repérer des changements infimes dans la séquence générée par ordinateur, en relief façon Google Earth. Les blasons, forteresses et régions représentées évoluaient subtilement pour offrir un aperçu de la mécanique des forces en présence. Les noctambules, qui ont regardé le premier épisode de l’ultime saison de Game Of Thrones diffusé en simultané avec les Etats-Unis dans la nuit de dimanche à lundi, ont découvert cette fois-ci un tout nouveau générique d’ouverture sur le thème composé par Ramin Djawadi. Un article à lire là.