«Gilets jaunes» à Toulouse: «Je prends 500 euros par week-end», se vante un CRS devant Maxime Nicolle

BONNE PAIE Présent lors de l’acte 22 à Toulouse, Maxime Nicolle, l’une des figures des « gilets jaunes » a filmé son échange avec un CRS qui lui a affirmé gagner « 500 euros par week-end »

B.C.

— 

Le «gilet jaune» Maxime Nicolle, lors de l'acte 22 à Toulouse.
Le «gilet jaune» Maxime Nicolle, lors de l'acte 22 à Toulouse. — Pascal PAVANI / AFP

Plusieurs figures connues des « gilets jaunes » avaient répondu à l’appel lancé sur les réseaux sociaux pour faire de Toulouse « la capitale » du mouvement lors de cet acte 22. Parmi eux, Maxime Nicolle, connu sous son pseudo de «Fly Rider».

Alors que des incidents avec les forces de l’ordre ont émaillé la manifestation, l’homme de 31 ans originaire de Dinan, connu pour ses vidéos et Facebook Live, a tourné l’échange qu’il a eu avec un CRS, non loin des allées Jean-Jaurès.

Maxime Nicolle venait de dire que les membres de la compagnie républicaine de sécurité ressemblaient à des « Robocop », en référence au film de Paul Verhoeven, l’un des policiers lui a répondu : « Moi, je prends 500 euros par week-end. »

Le montant de l’indemnité non confirmé par le Sicop

Cette affirmation a suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux, la vidéo de Fly Rider ayant été depuis hier partagée des milliers de fois.

De nombreux internautes fustigent le montant de l’indemnité avancée par le CRS pour opérer du maintien de l’ordre. Mais aussi la petite phrase qui suit cette intervention, à destination de Maxime Nicolle, « Vous… (je ne suis), je ne suis pas sûr que vous les ayez. »

Contacté par 20 Minutes, le Service d’information et de communication de la police nationale (Sicop) n’était pas ce dimanche en capacité de confirmer ou d’infirmer les propos du CRS et le montant de ses indemnités, faute d’éléments.