Caen: Une association réclame l’interdiction du manège à poneys de la foire de Pâques

ANIMAUX Des défenseurs des animaux se disent prêts à manifester tout au long de la foire si le manège, composé de poneys vivants, n’est pas interdit

20 Minutes avec agence

— 

Illustration d'un poney dans un pré.
Illustration d'un poney dans un pré. — Lescourret Jean/SUPERSTOCK/SIPA

A quelques semaines de la Foire de Pâques de Caen, l’association « Stéphane Lamart pour la défense des droits des animaux » a demandé à la municipalité et au préfet d’interdire le manège à poneys, rapporte Actu.fr.

Une lettre adressée au préfet

« Cette attraction pour enfants consiste pour les animaux attachés à des barres en fer à tourner en rond les uns derrière les autres pendant de longues heures avec des enfants sur le dos. Ces équidés n’ont pas de nourriture ni d’abreuvement à proximité. Aussi, les poneys sont contraints de stagner dans leurs déjections », dénonce l’association sur son site.

La structure a donc adressé un courrier au préfet du Calvados et au maire de Caen « en leur demandant d’interdire la venue du carrousel à poneys lors de la foire de Pâques ».

Prêts à manifester

La ville de Caen a réagi en déclarant que le manège serait autorisé sous certaines conditions. L’attraction sera ainsi réservée aux enfants de moins de 10 ans, un marchepied devra permettre aux enfants de monter sur les poneys sans les faire souffrir, et les responsables devront prévoir un abri pour les protéger.

Stéphane Lamart prévient : des militants sont prêts à manifester tout au long de la foire, qui se tiendra du 3 au 26 mai, si « cette pratique d’un autre temps qui ne procure que souffrance et tristesse aux animaux » est maintenue.