Prélèvement à la source: 800.000 ménages français ont déjà modulé leur taux

IMPOTS 352.000 foyers fiscaux ont même demandé une augmentation de leur taux pour éviter une mauvaise surprise en 2020

20 Minutes avec agence

— 

Illustration du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu.
Illustration du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu. — GILE MICHEL/SIPA

Les Français se familiarisent peu à peu avec prélèvement à la source. Depuis l’entrée en vigueur de la réforme au début de l’année, un peu plus de 800.000 ménages ont déjà choisi de moduler leur taux pour mieux coller à la réalité de leur situation financière, a annoncé ce mardi la Direction générale des Finances publiques (DGFiP).

Certains anticipent la hausse de leurs revenus

450.000 foyers fiscaux ont ainsi obtenu une baisse de leur taux de prélèvement en informant les autorités fiscales de changements ayant provoqué une baisse de revenus. C’est le cas par exemple après la naissance d’un enfant ou un départ à la retraite. Ces contribuables paient donc dès aujourd’hui moins d’impôts.

A l’inverse, 352.000 Français, soit 44 % des ménages qui se sont manifestés, ont demandé via le site impôts.gouv.fr une augmentation du taux pour anticiper la hausse de leurs revenus au cours de l’année. Leur but est d’éviter une mauvaise surprise en 2020 lorsque l'administration fiscale aura pris connaissance des revenus réels et procédera aux régularisations.

Ces démarches prouvent que les Français semblent avoir compris la raison d’être de cette réforme : adapter l’impôt à la réalité fiscale du moment. Sans surprise, de nombreux contribuables se sont d’ailleurs informés sur ce nouveau dispositif ces trois derniers mois. Le site impots.gouv.fr a enregistré plus de 41 millions de connexions entre janvier et mars, soit 10 millions de plus que sur la même période l’an dernier.