VIDEO. «Gilets jaunes» à Lyon: Interdiction de manifester samedi, une première depuis le début du mouvement

SECURITE Le périmètre de l'interdiction n'a pas encore été précisé par les autorités

Elisa Frisullo

— 

Les manifestations des "gilets jaunes" dans le centre-ville de Lyon, ont fortement ralenti l'activité des commerces, qui déplorent une perte importante de leur chiffre d'affaires.
Les manifestations des "gilets jaunes" dans le centre-ville de Lyon, ont fortement ralenti l'activité des commerces, qui déplorent une perte importante de leur chiffre d'affaires. — ROMAIN LAFABREGUE / AFP
  • Le préfet du Rhône a pris ce mardi un arrêté interdisant toute manifestation à Lyon samedi, jour de l’acte 22 des «gilets jaunes».
  • Le périmètre concerné n’a pas été précisé mais il s’agira très certainement de l’hypercentre, où les commerçants sont nombreux à s’alarmer des conséquences des manifestations du samedi sur leur activité économique.

Les inquiétudes et appels à l’aide des commerçants semblent avoir été entendus. Le préfet du Rhône Pascal Mailhos a annoncé ce mardi avoir pris un arrêté visant à interdire toute manifestation samedi à Lyon, où doit se dérouler l’acte 22 des «gilets jaunes». Ainsi en ont décidé les services de l’Etat après avoir consulté le maire de Lyon Gérard Collomb et les associations de commerçants du centre-ville. Le périmètre concerné par cette interdiction, première mesure de ce type à Lyon depuis le début du mouvement, n’a pas encore été précisé.

 

« Depuis plusieurs semaines, les manifestations dites des "gilets jaunes" perturbent chaque samedi le centre-ville. Adossés aux manifestants, des groupes violents s’en prennent aux personnes et aux forces de l’ordre, avec la volonté de dégrader les biens publics et privés », indiquent les services de la ville et de la préfecture dans un communiqué commun.

Des mesures économiques pour les commerces pénalisés

« Nous observons une diminution régulière du nombre de manifestants et le maintien des individus les plus radicaux. Ces derniers s’en prennent notamment aux commerces de centre-ville, qui voient leur activité commerciale souffrir de ce mouvement qui les empêche de travailler et qui menace leur pérennité économique », ajoutent-ils, soucieux de rappeler leur soutien aux acteurs économiques.

Ces derniers mois, dans le cadre du plan d’aide de l’Etat, plusieurs mesures ont été prises pour soutenir les commerçants et artisans pénalisés par les manifestations à répétition. Ces derniers peuvent bénéficier d’un étalement des dettes fiscales et sociales, d’une simplification du chômage partiel et de l’octroi de crédits bancaires, rappelle la préfecture. Pour « sauvegarder l’emploi et l’activité commerciale », la ville de Lyon a mis en place des mesures d’un montant total de 700.000 euros.

Parmi elles, les terrasses seront gratuites pour les cafetiers et restaurateurs de la presqu’île en juin, juillet et en août. Les kiosques de la place Bellecour sont également exonérés des redevances 2019. Les commerçants, contraints de multiples fois de fermer boutique pendant les manifestations, ont également reçu le soutien de la région Auvergne Rhône-Alpes.