VIDEO. Haute-Garonne: Pointer ou trinquer... Les premiers dépistages d'alcoolémie sur les joueurs de pétanque ont eu lieu

SOCIETE Les onze premiers contrôles d’alcoolémie ont été réalisés ce week-end en Haute-Garonne, lors d’une compétition à Lavernose-Lacasse. Tous se sont révélés négatifs, un point positif selon le comité départemental

B.C.

— 

Lors d'une compétition de pétanque. (Illustration)
Lors d'une compétition de pétanque. (Illustration) — Memo Garcia / VWPics / SIPA

C’est une petite révolution sur les terrains de boules. Adieu les parties endiablées où les verres de pastis sont descendus au même rythme que les jets de cochonnet. Depuis le 1er janvier, la fédération française de pétanque et jeu provençal a ajouté une nouvelle disposition à son arsenal réglementaire.

Dans un récent courrier, le président du comité départemental, Michel Le Bot, avait indiqué que l’alcool était «un fleau» pour la discipline.

Lors des compétitions, des contrôles d’alcoolémie peuvent avoir lieu de manière inopinée.

Les joueurs dont le taux dépassera la norme légale de 0,50 g par litre de sang seront désormais exclus. Un message qui semble être passé sur les terrains du département.

La commune de Lavernose-Lacasse, à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Toulouse.
La commune de Lavernose-Lacasse, à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Toulouse. - Google Maps

Ce week-end, le Comité de pétanque et de jeu provençal de la Haute-Garonne, qui dénombre 12.000 licenciés, a procédé aux premiers contrôles à Lavernose-Lacasse, au sud de Toulouse.

Lors de ce championnat départemental de doublette masculine et de tête à tête féminin, Raymond Le Manach' et Michel Le Bot, les deux membres du comité habilités par la fédération, ont fait souffler onze personnes dans un éthylotest selon France Bleu Toulouse. Tous se sont avérés négatifs. Un point positif selon Raymond Le Manach', joint par 20 Minutes Toulouse.

Contrôles bien acceptés

« Nous avons réalisé ces contrôles de manière aléatoire. Cela a été très bien accepté par les joueurs, unanimement ils disent que c’est une bonne chose », raconte ce responsable du comité de la Haute-Garonne qui est le département qui compte le plus de licenciés en France.

A raison de 800 compétitions par an, il est arrivé que certaines soient émaillées d’incidents à cause de l’alcool, comme récemment à Tournefeuille où des joueurs en sont venus aux mains.

« Cela va se régler devant une commission de discipline. Ce genre d’incidents fait beaucoup de mal, c’est pourquoi cette mesure est très bien accueillie », poursuit le Raymond Le Manach'.

Si la pétanque est un loisir associé à la fête et à l’apéro entre copains, « là on parle de compétition de haut niveau, c’est différent et le comportement ne doit pas être le même, ce n’est plus la pétanque avec le verre à la main », insiste le responsable qui sera à nouveau le week-end prochain sur les bords des boulodromes, éthylotest à la main, parce qu’il « faut que le message passe ».