Indre-et-Loire: La morgue réclame 13.000 euros à la famille d’un homme tué en septembre pour une place de parking

DRAME Depuis plusieurs mois, la famille réclame l'autorisation d'inhumer le défunt à l'étranger, en vain

20 Minutes avec agence

— 

La justice n'a pas donné l’autorisation d'enterrer le défunt ailleurs qu'en France (Illustration).
La justice n'a pas donné l’autorisation d'enterrer le défunt ailleurs qu'en France (Illustration). — Superstock/Sipa

Ali Unlu, père de famille de 43 ans, a été tué le 17 septembre 2018 sur le parking d’un supermarché de Saint-Pierre-des-Corps (Indre-et-Loire), roué de coups pour avoir refusé de céder sa place de parking. À la suite de cet événement dramatique, deux hommes avaient été mis en examen pour coups mortels en réunion.

Depuis sept mois, les proches d’Ali Unlu se battent pour obtenir le droit d’inhumer la victime dans son pays d’origine, rapporte Le Parisien. En vain.

Par ailleurs, les proches doivent s’acquitter d’une lourde facture de 13.000 euros, le montant des honoraires facturés par la morgue pour la conservation du corps en chambre froide depuis sept mois. La famille a provisoirement renoncé à enterrer le défunt en Turquie. Ali Unlu sera inhumé ce vendredi 5 avril à Tours, en attendant de pouvoir être légalement rapatrié auprès des siens.