Escroqueries: «Les seniors ne doivent jamais laisser rentrer quelqu'un qu'ils ne connaissent pas», estime la police

PREVENTION Alors que s’ouvre ce mercredi le salon des séniors, la major Fabienne Boulard décrit les escroqueries dont sont victimes les personnes âgées et donne de précieux conseils pour éviter qu’elles se fassent avoir

Propos recueillis par Thibaut Chevillard

— 

Les seniors constituent des cibles de choix pour les escrocs
Les seniors constituent des cibles de choix pour les escrocs — GILE MICHEL/SIPA
  • Le salon des seniors ouvre ses portes ce mercredi à Paris.
  • L’occasion de rappeler que les personnes âgées sont souvent ciblées par des escrocs profitant de leurs fragilités.
  • La major Fabienne Boulard décrit les escroqueries dont elles sont victimes et donne des conseils pour éviter de tomber dans le panneau.

Conservant souvent de l’argent liquide ou des bijoux chez eux, parfois un peu naïfs, les seniors sont souvent pris pour cible par des bandes organisées qui écument les quartiers à la recherche de victimes à escroquer.

Alors que s’ouvre ce mercredi le salon des seniors, la police nationale veut les mettre en garde et leur prodigue quelques conseils pour éviter de se faire avoir. A cette occasion, 20 Minutes s’est entretenu avec la major Fabienne Boulard, spécialisée dans la prévention pour les plus âgés.

De quels types d’escroqueries les seniors sont-ils victimes ?

Ils sont particulièrement victimes de vols à la fausse qualité. Les malfaiteurs savent qu’ils gardent souvent chez des bijoux ou de l'argent liquide. Ils parviennent à rentrer dans leur domicile en se faisant passer pour des employés de l’EDF ou pour des policiers, ce qui les met en confiance.

Dans ce dernier cas, le scénario est souvent le même : très polis, ils présentent rapidement une fausse carte de police aux victimes et leur affirment que des cambriolages ont eu lieu dans le quartier. Ils leur expliquent qu’ils veulent vérifier que leurs effets de valeurs n’ont pas été volés. Ils les pressent et ne leur laissent pas le temps de réfléchir.

Il y a aussi les escroqueries qui touchent le véhicule des victimes…

Il arrive que des malfaiteurs glissent un faux billet de 50 euros sous l’essuie-glace arrière de la voiture des victimes. Quand elles s’en aperçoivent, elles descendent de leur véhicule en laissant le moteur tourner et ils en profitent pour rentrer à l’intérieur et repartir avec. Ils savent que les seniors sont moins valides et ne vont pas courir après eux.

Parfois, les malfaiteurs mettent une bouteille d’eau sous la roue avant droite de la voiture. Quand elles reculent, les victimes entendent un bruit, sortent du véhicule sans couper le contact. Et ils en profitent pour le subtiliser. D’autres fois, les escrocs expliquent à la victime qu’elle a cassé le rétroviseur de leur voiture et proposent qu’elle les dédommage en liquide.

Les infractions dont sont victimes les seniors sont-elles en augmentation ?

Elles sont en hausse car il est beaucoup plus facile de s’attaquer à eux que de commettre un cambriolage. En se faisant passer pour un faux policier, ils n’ont pas besoin d'entrer par effraction chez les victimes et de fouiller leur appartement à la recherche de valeurs. Les victimes les laissent rentrer et leur indiquent où elles se trouvent.

C’est pour ça que je leur dis de cacher leurs bijoux mais pas dans la salle de bains ou dans leur chambre car ce sont les premières pièces qui sont fouillées. Les seniors ne doivent pas garder d’argent liquide non plus, même s’ils n’ont pas toujours confiance dans la carte bleue. Pourtant, elle est sécurisée et ils disposent avec d’une assurance s’ils se la font voler ou pirater.

Que doivent faire les seniors pour se protéger quand elles sont dans la rue ?

Les dames doivent toujours porter leur sac à main en bandoulière, côté mur. Il faut aussi qu’ils marchent dans les parties éclairées de la rue et ne pas hésiter à faire demi-tour s’ils observent quelque chose de bizarre. Après être allés au supermarché, ils doivent faire attention à ne pas laisser un sac à main sur le siège passager avant lorsqu’ils rangent leurs courses dans le coffre. On leur préconise aussi de retirer de l’argent dans les distributeurs de billets qui se trouvent à l’intérieur des agences car il y a des caméras à l’intérieur qui filment tout, ce qui limite les risques de vol.

Et chez eux ?

Ils ne doivent jamais laisser rentrer quelqu’un qu’ils ne connaissent pas chez eux. Même s’il s’agit de policiers. Quand cela arrive, il faut penser à regarder le verso de la carte de police qui leur est présentée car souvent, les malfaiteurs ne prennent même pas le soin de s’occuper de cette face ! Et leur demander pourquoi ils veulent rentrer chez eux : un policier n’a jamais à rentrer chez quelqu’un s’il n’y a pas de danger, même dans le cadre d’une enquête de voisinage.

Ils doivent encore moins demander aux gens où ils cachent leurs valeurs. Au moindre doute, les gens doivent faire le 17 pour s’assurer qu’ils ont devant eux de vrais agents. Ils ne nous dérangeront jamais. S’ils sont méfiants, les malfaiteurs prendront la fuite.