Marseille: Le studio loué par un élu reconnu insalubre par les services de la mairie

HABITAT INDIGNE La ville de Marseille a mis en demeure l’un de ses adjoints, qui louait un studio insalubre pour 520 euros par mois

A.M.

— 

Le garage à deux-roues transformé en studio par André Malrait.
Le garage à deux-roues transformé en studio par André Malrait. — Capture d'écran Google Maps

Il était toujours parvenu à se justifier, évoquant notamment le manque d’aération par sa locataire. Les services d’hygiène de la ville de Marseille, et notamment Patrick Padovani, adjoint à la santé, ont signé une mise en demeure à l’encontre d’André Malrait, adjoint au patrimoine, pour son studio insalubre loué 520 euros par mois.

Audience le 2 mai

Comme le confirme Patrick Padovani à 20 Minutes, après une information de Marsactu, « le signalement de la locataire a fait l’objet d’une mission d’enquête avec des rappels au règlement sanitaire ». Avec pour demandes de « remédier aux causes des moisissures ainsi qu’à leur traitement et à la remise en états des surfaces dégradées », mais aussi d’effectuer des travaux plus importants comme « l’installation de ventilations réglementaires et la mise en conformité des installations électriques ». Patrick Padovani assure que des travaux ont déjà été réalisés.

André Malrait a par ailleurs assigné sa locataire devant le tribunal d’instance, pour non-paiement des loyers dus. Il n’avait pas hésité à utiliser une lettre avec en-tête de la ville pour lui réclamer les loyers. L’avocate de Jennifer Mbon, la locataire, espère quant à elle que cette audience, prévue le 2 mai, servira de tribune à sa cliente.