Les infos immanquables du jour : Intoxication alimentaire dans un Ehpad, nouvelle ère au Japon et burger champion venu d’Ardèche

ACTU Ce qu'il ne fallait pas manquer dans l'actualité de ce lundi 1er avril.... 

Armelle Le Goff

— 

Illustration d'une personne âgée en Ehpad, avec une aide-soignante.
Illustration d'une personne âgée en Ehpad, avec une aide-soignante. — SERGE POUZET/SIPA

Que vous soyez à Rouen ou à Nîmes, c’est l’heure des immanquables.

Le drame du jour : Ce que l'on sait de l'intoxication qui a fait cinq morts dans un Ehpad

Cinq pensionnaires d’une maison de retraite du sud de Toulouse sont décédés entre dimanche soir et lundi matin. Selon les premiers éléments de l’enquête, une intoxication alimentaire est à l’origine de leur décès. Ce lundi soir, 12 résidents se trouvaient toujours hospitalisés, selon le groupe Korian, gestionnaire de l’établissement. Que s’est-il passé ? On fait le point sur ce drame qui s’est déroulé à l’Ehpad « La Chêneraie », à Lherm, en Haute-Garonne.  Un article à retrouver ici. 

A lire aussi: les témoignages des familles des victimes. 

La gourmandise du jour : Anthony Verset remporte la coupe de France du burger

Comme la coupe de France de football, la coupe de France du burger met aux prises amateurs chevronnés et vrais professionnels. Et tous les amateurs de food et de snack se sont demandés, ce lundi, qui allait succéder au Black OG de Vincent Boccara et au Childhood de Nicolas Willaume, vainqueurs 2017 et 2018. A l’issue d’un concours « particulièrement relevé cette année » la coupe de France 2019 a été décernée à Anthony Verset pour son Chaillet, imaginé en hommage à son père vigneron. Pour découvrir le champion des burgers, c'est par ici.

Le nouveau gengo du jour :  Le Japon s'apprête à entrer dans l'ère Reiwa

Heisei s’achève, place à Reiwa. Le gouvernement nippon a dévoilé, ce lundi, le nom de la prochaine ère impériale du Japon, dans laquelle le pays entrera le 1er mai, jour de la montée sur le trône du nouvel empereur, après l’abdication la veille de son père, Akihito. La mise en scène de l’annonce elle-même était ouvertement inspirée de celle, en 1989, de l’actuelle ère Heisei – dont 2019 est la 31e et dernière année. Le porte-parole du gouvernement Yoshihide Suga a brandi un panneau encadré portant les caractères chinois calligraphiés rei (« bon, « agréable » ou « ordre ») et wa (« paix », « harmonie » et « style japonais »). Jusqu’à la dernière minute, le secret de ce gengo (« nom d’ère »), fruit de plusieurs mois de réflexions par un comité d’experts, aura été soigneusement gardé. Mathias Cena, notre correspondant au Japon, vous en dit plus sur ce moment exceptionnel.

Vous avez aimé nos immanquables ? Venez faire un tour sur notre podcast d’actualité, l’indispensable «Minute Papillon!»