VIDEO. Patrouilles en poney, brigades lapines... Les forces de l’ordre dégainent leurs meilleures blagues pour le 1er avril

HUMOUR En ce lundi 1er avril, la police et la gendarmerie nationales se sont surpassées pour faire rire les internautes

Thibaut Chevillard

— 

Pimpin, le nouveau cauchemar des trafiquants de drogue
Pimpin, le nouveau cauchemar des trafiquants de drogue — gendarmerie nationale
  • Le 1er avril, on fait des blagues ! Et les forces de l’ordre ne sont pas les dernières pour ça.
  • Brigades lapines, chats détecteurs de mensonges, patrouilles en poney… Policiers et gendarmes ont déployé des trésors d’imaginations pour faire rire les internautes.

Des chats utilisés comme détecteur de mensonges ? « Ces félins disposent de capacités permettant de déceler le stress, la transpiration… de nos gardés à vue », explique ce lundi la gendarmerie du Rhône sur son compte Twitter. Rassurez-vous, il s’agit bien évidemment d’un poisson d’avril (le chat sur la photo appartient à un gendarme et n’a pas maltraité l’homme devant lui). « C’est un petit clin d’œil à nos équipes cynophile », sourit la capitaine Nadia Mostefa, responsable de la communication pour la région de gendarmerie Auvergne-Rhône-Alpes.

Diffuser des blagues sur les réseaux sociaux constitue un bon moyen pour « tisser un lien avec les internautes » en montrant « que sous les uniformes, il y a des hommes et des femmes qui ont de l’humour », explique-t-elle à 20 Minutes. Les gendarmes de la région se sont cassés la tête pour trouver des idées « originales » et « un peu crédibles ». L’année dernière, ils avaient tenté de faire croire que des aigles survolaient les autoroutes afin d’identifier les automobilistes commettant des infractions !

« Groupe d’investigations lapinesque »

Dans plusieurs départements, les gendarmes se sont aussi prêtés au jeu du traditionnel canular du 1er avril. Dans la Loire, ceux de Saint-Etienne ont pris la pose devant le stade Geoffroy-Guichard avec un « un nouvel uniforme » après avoir troqué leur traditionnel polo bleu contre… un vert, évidemment ! Quant aux gendarmes de l’Ardèche, ils ont annoncé la mise en place de « patrouilles en poney » dès cet été. « Rustiques et agiles, ils permettront aux gendarmes de se déplacer sur les chemins escarpés du département. »

Dans l'Essonne, les gendarmes ont présenté le « groupe d’investigations lapinesque », composé de rongeurs spécialement formés à détecter la drogue « là où les chiens ne peuvent pas aller ». (Précision : selon la colonelle Karine Lejeune, commandante de groupement de l’Essonne, l’animal sur la photo s’appelle « Pimpin ». Voilà, vous savez tout.) Les lapins possédant d’impressionnantes « qualités olfactives, auditives », ils intègrent également, en ce 1er avril, les rangs des « brigades léporiphiles » de la police nationale.

Test gratuit de stupéfiants

Enfin, en Savoie, les policiers proposent aux internautes de venir « tester gratuitement » la qualité de leurs produits stupéfiants. Ceux qui décideraient malgré tout de se rendre dans un commissariat avec une boulette de shit ou une dose de cocaïne pourront ensuite être hébergés « sur place » par les agents qui s’engagent à leur présenter leur chien « Moogly ». Qui a dit que les forces de l’ordre n’aimaient pas rire ?