«Gilets jaunes» à Avignon: Malgré l'interdiction, des centaines de manifestants défilent

MOBILISATION Le chef-lieu du Vaucluse était barricadé ce samedi. Quelques centaines de « gilets jaunes » ont tout de même réussi à manifester à Avignon

J.S.-M. avec AFP

— 

Les gilets jaunes ont bravé l'interdiction de manifester à Avignon.
Les gilets jaunes ont bravé l'interdiction de manifester à Avignon. — B. Horvat / AFP

La ville d'Avignon était barricadée. Des policiers encerclaient la ville historique, ce qui n’a pas empêché les «  gilets jaunes » d’y manifester, ce samedi. Des centaines de manifestants ont bravé l’interdiction de défiler dans le chef-lieu du Vaucluse.

La préfecture du Vaucluse a interdit pour la journée toute manifestation dans Avignon intra-muros et sur les boulevards alentours. Dans son arrêté d’interdiction pris jeudi, le préfet Bertrand Gaume avait évoqué pour le justifier « des appels à une manifestation nationale, relayés par les réseaux sociaux, et notamment la présence prévisible de personnes appartenant à des groupes activistes violents ». Il avait souhaité en particulier protéger le Palais des Papes, « lieu symbolique qui demeure ainsi sensible ».

Au moins deux blessés

En milieu d’après-midi, les manifestants ont essuyé des tirs de grenades lacrymogènes. Les « streets medics », nombreux, ont porté secours à un jeune homme blessé à l’arcade sourcilière et à un quinquagénaire victime d’une chute.

Les policiers ont esquivé des pavés lancés par des manifestants et ont saisi des « armes par destination ». Plusieurs personnes ont été interpellées, selon les policiers sur place. Un distributeur bancaire a été détruit à coups de masse.

Situation confuse

Vers 16H00, la situation était encore confuse : un hélicoptère survolait la ville, tandis que manifestants et forces de l’ordre continuaient de se faire face sporadiquement.