«Gilets jaunes» Acte 20. Des tensions à Bordeaux et Montpellier... 33.700 manifestants en France, selon l'Intérieur...

LIVE Suivez le 20e samedi de mobilisation des «gilets jaunes» en direct avec nous

J.-L.D. et R.G.-V.

— 

Un policier et une "Mariane"
Un policier et une "Mariane" — AFP

L’ESSENTIEL :

  • Vendredi, le maire de Bordeaux, bastion des « gilets jaunes » dans le sud-ouest de la France, a appelé habitants et commerçants à faire « ville morte ».
  • A Paris, les manifestations ont de nouveau été interdites sur les Champs-Elysées et la place de l’Etoile, ainsi que dans un vaste périmètre comprenant l’Elysée et l’Assemblée nationale. Mais des appels à se rassembler place du Châtelet ou Gare de l’Est en fin de matinée pour rallier la place du Trocadéro, circulent sur internet.
  • Avignon, rendez-vous national ? Dans cette ville du sud-est, un appel national à manifester a été lancé sur les réseaux sociaux. Citant « la présence prévisible de personnes appartenant à des groupes activistes violents », la préfecture du Vaucluse a interdit tout rassemblement ou manifestation du mouvement de 9h à minuit, « intra-muros » et sur plusieurs axes périphériques.

A LIRE AUSSI :

 

Nous fermons ferme ce live sur la mobilisation des « gilets jaunes ». Merci de nous avoir suivis. Pour d’autres informations, retrouvez-nous demain matin.

19 h 45 : 33.700 manifestants en France, dont 4.000 à Paris
Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur

19 h 10 : Neuf interpellations à Montpellier

 

Neuf personnes interpelées indique la préfecture. La manifestation dans la ville champion de france 2012 a réuni 1.650 personnes.

 

 

19 h 00 : 102.713 participants selon le Nombre Jaune

 

Il s'agit d'un collectif de "gilets jaunes" qui réalise son propre comptage à chaque acte de ces derniers. Ils annonçaient 126.000 manifestants la semaine dernière. 
 

18 h 25 : La police invite les occupants du Trocadéro restants à se disperser

 

18 h 20 :  32 interpellations et 21 verbalisations à Paris

À 17h, la police avait procédé à 32 interpellations, 21 verbalisations pour avoir manifesté sur le périmètre interdit et 11.945 contrôles préventifs, selon la préfecture de police.

18 h 00 : Fin de manifestation au Trocadéro

Où la tension reste tendue avec les forces de l'ordre

17 h 50 : Deux policiers blessés à Montpellier

Deux policiers ont été légèrement blessés samedi à Montpellier par des jets de projectiles, lors d'une manifestation de « gilets jaunes » qui a rassemblé 1.650 personnes, selon la préfecture.

17 h 40 : A Bordeaux, la situation est également de plus en plus tendue 

 

 

17 h 30 : A Paris, des tensions au Trocadéro

Alors que la manifestation parisienne se déroulait dans un calme relatif et que le début de la dispersion se faisait sans encombre, des tensions commencent à apparaître sur le Trocadéro. Comme la semaine dernière, après une journée calme dans la capitale, la fin s’annonce moins pacifique. Des tirs de lacrymogènes ont eu lieu.

17 h 00 : A Bordeaux, la tension se tend encore

 

 

16 H 40 : Eparpillement dans le calme à Avignon

Les forces de l'ordre commencent à alléger le dispositif autour des remparts ou la circulation est rétablie. 

16 h 35 : Arrivée des « gilets jaunes » au Trocadéro à Paris

 

 

16 h 25 : A Marseille, direction le vélodrome 

Selon notre journaliste sur place Jean Saint-Marc

 

16 h 15 : Des casseurs s'en prennent à une banque à Bordeaux

Symbole de l'acte XX, une agence de banque (alors que les principales banques du pays avaient appelé à cesser les violences contre elles ce samedi) à Bordeaux (ville déclarée morte par le maire en prévention des blacks blocs) 

 

16 h 05 : 5.600 manifestants en France à 14 h, dont 1.800 à Paris

 

Selon les chiffres de l'Intérieur

15 h 50 : Du feu sur les voies à Saint-Etienne

 

 

15 h 15 : Des motards en soutien pour les « gilets jaunes » à Avignon

 

15h00 : A part cet incident, la manifestation est calme à Paris

Les deux cortèges se sont rejoints pacifiquement à Paris et défilent dans le calme. Journée tranquille pour le moment chez les « gilets jaunes »

14 h 00 : Premières tensions rue rivoli à Paris

Premier usage des gazs lacrymogènes à Paris, alors que le cortège s'est élancé que depuis quelques minutes

 

13 h 45 : Eric Drouet annonce des « gilets jaunes » en avril

Selon Eric Drouet, les manifestations continueront durant le mois d’avril, comme il l’a déclaré au micro BFM. « Il y a un appel à manifester le 6 ou le 7 à Lille, le 13 à Toulouse, le 20 c’est re-Paris etc. »

 

13 h 40 : Le calme revient sur Avignon 

Les centaines de manifestantsse retrouvent sur les allées de l'Oulle, seul secteur autorisé de la manifestation. Les manifestants annoncent qu'ils vont essayer de revenir par la rue de la République. 

13 h 35 : Départ du cortège parisien 

 

13 h 30 : « Fatigue » chez la police 

Le syndicat de police Alliance « en a ras le bol » des critiques contre les forces de l'ordre, qui sont des « boucs émissaires », a déclaré à l'AFP son secrétaire général ce samedi. 

13 h 20 : Eric Drouet et Jérôme Rodrigues à Bordeaux 
 

 

13 h 10 : Les banques françaises appelent à cesser les violences contre leurs agences

Dans une tribune au Monde publiée aujourd'hui, les banques françaises lancent cet appel : « Il est temps, pour tous, de condamner les actes commis à l’encontre des banques », plaident les six membres du comité exécutif de la Fédération bancaire française. 

13 h 05 : Des premières tensions et charges à Avignon

Les forces de l’ordre peinent à contenir les manifestants de la place de l’horloge, dont le centre est interdit aux manifestations. Les foules sont repoussées de manière de plus en plus vives, avec des premières charges.

 

12 h 45 : Manifestation pacifique à Avignon 

Alors que la cité des papes redoutait le pire, l'ambiance est pour le moment très bon enfant dans la ville

 

12 h 35 : Premier face à face entre les forces de l’ordre et une centaine de manifestants à Avignon

Les manifestants, qui ne portaient pas de gilets jaunes, ont été facilement maîtrisés, les différents blocages de la ville empêchant un afflux trop important.

 

12 h 25 : Panique sur Bordeaux 

A Bordeaux, le maire est inquiet et a prévu un renforcement policier presque sans précédent dans sa ville. « On nous annonce pas moins de 1.500 blacks blocks venus de toute la France. Nous avons surdimensionné le dispositif policier puisqu’on aura 10 forces mobiles mobilisées. C’est quasiment le double. C’est un volume quasiment jamais atteint depuis le début du mouvement des "gilets jaunes" », explique-t-il. 

12 h 05 : Début des rassemblements à Paris

A Paris, les premiers rassemblements commencent à se faire. Après un acte 18 marqué par des scènes d’extrême violence sur les Champs Elysées, l’acte 19 a lui connu une manifestation extrêmement calme et sans accroc à Paris, excepté son dispersement dans la violence.

11 h 45 : Pont-de-Buis sous haute surveillance

 

Question renfort, la ville de Pont-de-Buis n'est pas mal non plus. 200 gendarmes, un hélicoptère. Mission ? Surveiller l'usine d'armement Nobelsport, qui fabrique notamment les grenades lacrymogènes. Une cible symbolique pour les « gilets jaunes » qui dénoncent selon eux un usage un peu trop laxiste de ces grenades par les forces de l'ordre

11 h 25 : Avignon se barricade 

La cité des papes, où une manifestation nationale est prévue, est l'objet d'un important dispositif de contrôle aux différents point d'accès de la ville. Le préfet du Vaucluse a interdit toute manifestation dans et autour des remparts.

11 h 15 : Pluie de contrôle à Saint-Etienne

 

On passe à nos confrères du progrès, qui indique qu’à Saint-Etienne, où les premières manifestations commencent, les contrôles de polices se font légions. Les « gilets jaunes » locaux relaient l’information sur les réseaux sociaux.

 

 

11 h 10 : Un dispositif policier allégé

Selon nos confrères de LCI, 113 unités de forces mobiles, dont 40 à Paris, sont présentes sur le territoire. Cela représente environ 12 000 policiers et gendarmes mobilisés.

10 h 54 : Des « gilets jaunes » à Caen

Et c’est décidément la Normandie qui donne le ton ce matin, puisque Caen, dans l’ex-Basse-Normandie, était mobilisée, nous rapporte France Bleu.

 

10 h 41 : Attention, il y a des stations de métro fermées à Paris

Et comme chaque samedi, plusieurs stations de métro et gares de RER sont fermées pour des « raisons de sécurité » sur ordre de la Préfecture de police de Paris. En voici la liste : Charles-de-Gaulle – Etoile (RER A, lignes 1, 2 et 6), Vaneau (ligne 10), Miromesnil (9), Concorde (1, 8, 12), Tuileries (1), Georges-V (1), Franklin-D. Roosevelt (1, 9), Champs-Elysées – Clemenceau (1), Invalides (RER C, ligne 8), Assemblée-nationale (12). La ligne 13, quant à elle, est carrément fermée entre Saint-Lazare et Montparnasse – Bienvenüe.

10 h 27 : Rouen déjà sur le pont

En province, les manifestations de « gilets jaunes » commencent doucement, comme ici à Rouen, la capitale normande.

 

10 h 12 : Tout est calme à la Concorde

A Paris, comme la semaine dernière, tout rassemblement est interdit place de l’Etoile et sur les Champs-Elysées. Le périmètre inclut aussi le Palais de l’Elysée, la place Beauvau et l’Assemblée nationale, a immédiate proximité. Ce matin, visiblement, la consigne est respectée.

Il y a néanmoins plusieurs appels à manifester dans la capitale. A partir de la gare de l’Est et à partir de la place du Châtelet, en plein centre… Pour rallier le Trocadéro, en passant par la rive gauche et le quartier Montparnasse.

10 h 00 : C’est parti !

Le mouvement des « gilets jaunes » inaugure aujourd’hui sa troisième dizaine dans la numérotation des actes de mobilisation. Tout ça pour dire que c’est l’acte 20 qui a lieu ce samedi 30 mars, trois mois et demi après le 17 novembre. Et, comme d’habitude, nous sommes là, chez 20 Minutes, pour vous faire vivre les évènements en direct.