«Gilets jaunes»: Insultes, crachats, coups... L'histoire d'amour entre les deux manifestants vire au cauchemar

PLAINTE Deux mois seulement après leur rencontre, deux manifestants s’étaient dit « oui »

Manon Aublanc

— 

Les gilets jaunes manifestent dans les rues de Nice, le 17 novembre 2018.
Les gilets jaunes manifestent dans les rues de Nice, le 17 novembre 2018. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

Leur mariage en avait fait sourire plus d’un. Deux mois et demi après leur union, l’histoire d’amour d’Ennrick et Christel, deux « gilets jaunes », a viré au cauchemar. Le 14 mars dernier, l’homme de 45 ans a été écroué pour violences conjugales, rapporte La Montagne, ce vendredi.

Après plusieurs journées de mobilisation à se côtoyer, Ennrick et Christel, deux « gilets jaunes » tombent amoureux. Deux mois d’idylle plus tard, le couple échange symboliquement leurs alliances à côté du péage de Bizeneuille, où ils s’étaient rencontrés, avant de se marier légalement à la mairie de Montluçon, dans l’Allier, le 16 février dernier.

Intimidations, humiliations, insultes, crachats au visage et coups

Mais les deux « gilets jaunes » ne devraient pas finir leurs jours ensemble. Quelques jours après leur mariage, Christel a déposé plainte, au commissariat de police de Montluçon, contre son conjoint pour violences. Selon elle, entre le 15 et 27 février, Ennrick aurait eu des comportements violents : intimidations, humiliations, insultes, crachats au visage et même des coups.

Entendu par les autorités, l’homme de 45 ans a été écroué le 14 mars dernier. Il devra répondre de ses actes, le 12 juin prochain, devant la justice. Selon nos confrères de La Montagne, Ennrick n’est pas inconnu de la justice. Il avait été condamné, en septembre dernier, à deux mois de prison ferme pour port d’armes. L’homme est également visé par une procédure pénale pour violences, rébellion et outrages lors d’une manifestation de « gilets jaunes » sur un péage dans le Puy-de-Dôme​.